Sommaire > Choisir son écran 4 / 7
 

Menu "Attribuer un profil" dans Photoshop

 

Quelle technologie d'écrans choisir ? Large gamut ou sRVB ? - 4/7

Mis à jour le 06 mai 2018

 

Même si c'est moins glamour et que vous n'aurez pas besoin de vous en préoccuper si vous achetez un écran un peu haut de gamme car ils utilisent tous la technologie de dalle dite IPS, tous passionnés de retouches d'images ou vidéos doit privilégier ces dalles, même sur un portable. Seules les dalles IPS permettent en effet d'avoir un angle de vision très large sans voir l'image changer d'aspect à chaque mouvement de la tête ! En revanche est-il indispensable de s'acheter un écran dit large gamut, c'est ce que nous allons détailler sur cette page dédiée aux critères de choix d'un écran...


Les écrans haut de gamme utilisent tous depuis belle lurette le meilleur de la technologie de dalles, j'ai nommé les dalles IPS, du moins pour ce qui est de la qualité d'affichage des couleurs car d'autres technologies de dalles sont plus rapides ou sont plus contrastées (OLED). En revanche, de nombreux écrans sous les 200 euros et encore pire sur les portables, utilisent des dalles "basiques" à technologie TN. En 2017, tous retoucheurs un tant soit peu attentif à l'affichage de ses images choisira uniquement une dalle IPS, de plus en plus utilisée, même sur les portables. Maintenant, si l'affichage des couleurs large gamut - l'Adobe RVB 98 ou DCI-P3 - est également une avancée, la pratique ou le niveau de connaissance de la gestion des couleurs sur Internet m'incite à la prudence et ne pas systématiquement conseiller ces écrans à tous les utilisateurs. Un bon écran sRGB / Rec 709 peut souvent largement suffire sans apporter son lot de problème...

Est-ce que de lire les fiches techniques va pouvoir vous aider dans votre choix d'écrans ? Vaut-il mieux un écran ou un portable à dalle IPS ou bien PA/VA peut-il suffire ? Faut-il absolument choisir une technologie à éclairage LED ? Large gamut ou sRGB ?

   
 
 

 
     
 


 


La technologie de l'écran : TN, VA ou IPS ? 

Aujourd'hui, trois technologies de dalles d'écrans se disputent le marché : TN, VA ou PA et IPS et différents procédés d'éclairage de ces dalles : le CCFL (tube néons pour faire court) et de plus en plus LED.

Les technologies de dalles d'écrans d'ordinateurs

1 - TN - La grande majorité des écrans d'ordinateurs portables ou bureautiques "malheureusement" pour les "faiseurs" d'images l'utilisent. Ses deux plus gros défauts étant un changement très important de couleurs/luminosité selon l'angle de vision et un grand manque d'homogénéité. Dans la pratique, même pour les photographes débutants ou au budget serré je déconseille. Mais, vous allez me dire, quelles sont leurs qualités ? Les dalles TN sont souvent très appréciées des joueurs car elles offrent des temps de réponse très bas, très sensiblement plus bas que les dalles IPS dont nous allons reparler et accessoirement sont les moins chers à produire.

   
Écran à technologie TN : l'image est sombre quand on la regarde de côté
 

Les dalles TN sont très sensibles à l'orientation de votre regard par rapport à l'écran. La luminosité et les contrastes varient fortement.

 

Mon avis - À éviter pour nous photographes ou vidéastes ! Je suis souple d'esprit mais là, faut pas exagérer !


2 - Dalle VA ou PA 
- De très nombreux écrans dits bureautiques ou jeux utilisent la technologie VA/PA. Il peut y avoir de jolies surprises en VA/PA même si ce n'est pas la meilleure technologie pour les photographes ou vidéastes ! En fait, le plus gros risque c'est de ne pas être sûr de la qualité de VOTRE écran car même si vous avez lu un test ou vu l'écran chez un ami, la marque ne garantie absolument pas la régularité d'un lot. Les mauvaises surprises sont légions !

Mon avis !  Si vous le pouvez, évitez également. Préférez la suivante mais il peut y avoir de bonnes surprises dans cette catégorie !


3 - Dalle IPS - Enfin la technologie IPS (qui possède plusieurs variantes) est la meilleure pour fabriquer des dalles pour photographes ou vidéastes. Elle offre notamment des angles de vision proches de 180° sans gros changement dans l'affichage de l'image en contraste et en luminosité contrairement aux dalles TN ci-dessus. Celle-ci ne semble pas s'assombrir ou changer de couleurs quand on change son angle de vision devant l'écran ou quand on est deux devant celui-ci En revanche, selon la maîtrise du fabriquant, l'homogénéité de la dalle sera plus ou moins correcte. Sur le papier, les dalles IPS sont un gage de qualité mais comme toujours pas une garantie absolue en bas de gamme. C'est tout de même la technologie à privilégier pour les écrans de retouches photo ou me montage vidéo, même pas trop chers, avec éventuellement un large gamut au moins égal à 95% de l'Adobe RVB 1998 ou le DCI-P3, un éclairage à LED... A noter que la dalle des iPad ou iPhone (jusqu'au 8 PLUS) utilisent une technologie IPS, (rien que cela !) ainsi que de plus en plus d'écrans de portables haut de gamme comme sur certains portables Asus, Acer et bien sûr les MacBook Pro d'Apple et Surface de Microsoft.

Mon conseil d'achat !  Choisissez un portable à dalle IPS comme il en existe de plus en plus dans les gammes Asus N752Acer V Nitro VN7Dell XPS 13 ou encore SurfaceBook Microsoft et sans oublier évidemment les MacBook Pro Apple et leur très belles dalles Retina IPS. Nouveau ! Si vous cherchez une dalle de portable proche des meilleurs écrans "Arts Graphiques", achetez les nouveaux MacBook Pro 2016 à dalle DCI-P3. Je n'avais jamais mesuré pareilles valeurs de Delta E sur un portable. Incroyable !

Choix de la technologie d'écran de portable : CCFL ou LED blanc (aux utilisateurs avancés)

Aucune technologie A PRIORI est meilleure qu'une autre. Tout dépend comment elle est mise en œuvre. On peut juste s'avancer à dire qu'une dalle IPS à éclairage à LED RVB constitue tout de même la crème en 2018 et que la technologie la mieux maîtrisée aujourd'hui est la technologie LED même à simple diodes blanches.


 

 

L'homogénéité de la dalle 

La très grande force des écrans haut de gamme dits Art Graphiques tient à leur homogénéité, notamment chez NEC et EIZO. Ils affichent la même luminosité en niveaux et en température de couleur (à quelque chose près) sur tout l'écran.
Est-ce fondamental ? Bien sûr que non ! C'est très agréable et plus pratique mais ce n'est pas rédhibitoire. D'autant plus que quand les écrans ne sont pas parfaitement uniformes, il arrive souvent que cela soit très léger à tel point que si la sonde de contrôle le perçoit l’œil, même averti, ne sera pas gêné. Cela dit, c'est parfois vraiment sensible et il m'est arrivé de renvoyer un écran Dell ou BenQ à cause de cela. (C'est d'ailleurs leur principal problème en bas et moyen de gamme). Donc sauf vrai problème, la surface est toujours suffisamment grande pour que vous puissiez faire vos retouches dans de bonnes conditions même si un coin est un poil plus sombre.

   
Dalle d'écran manquant d'homogénéité
 

Ecran peu homogène, notamment en température de couleur... cas plutôt fréquent avec les écrans moyen ou bas de gamme.

 

Voici une histoire vraie : un ami, photographe pro et retoucheur, préfère travailler sur un écran très large (30") afin d'avoir de la place plutôt que sur un écran homogène. Il savait très bien où il devait regarder son écran lorsque il devait être précis connaissant les limites de celui-ci.

Mon conseil d'achat !  Si vous souhaitez travailler sur un écran très large (27" et plus)l'homogénéité sera difficile à obtenir à moins de dépenser beaucoup d'argent (plus de 700 euros). D'autres critères seront alors à surveiller... L'uniformité peut vous coûter cher !
A vous de déterminer si la taille de l'écran est très importante dans votre flux de travail. Vous pouvez également envisager la solution bi-écrans... 

L'idéal serait de pouvoir acheter son écran dans un magasin où l'on peut échanger assez facilement son achat au cas où les mesures de votre sonde de calibrage seraient vraiment trop éloignées de l'idéal. Lorsque j'ai rendu un écran un jour, je n'avais pas besoin de sonde pour le constater !

Ne focalisez pas sur l'homogénéité. C'est très agréable mais pas "indispensable" sauf peut-être pour les retoucheurs professionnels ou défaut flagrant. Cela dit, il y a évidemment des limites, souvent franchies par les écrans en dessous de 300 euros. Les couleurs sont maintenant maîtrisées par de nombreux fabricants mais l'uniformité laisse encore souvent à désirer. Dell, par exemple, avec ses écrans Ultrasharp a beaucoup progressé sur ce critère sans atteindre les sommets des Eizo et autres Nec.


 

 

Large gamut ou pas : sRVB (Rec 709) ou Adobe RVB 98 (DCI-P3) ? 

Il ne faut pas confondre besoins théoriques et besoins réels comme je l'explique à plusieurs endroits sur ce site (les profils ICCles espaces de travailImprimer avec Photoshop par exemple...). 

Les écrans "normaux" affichent en gros l'espace couleurs sRGB (et son équivalent Rec 709 en vidéo), plus ou moins. Cet espace couleurs contient déjà de très nombreuses couleurs du visible (2,5 millions de couleurs / sur les 8 millions environ de l'espace Lab soit en gros celles que voient la majorité des gens) et surtout imprimables. Voilà tout simplement pourquoi de très nombreuses personnes semblent s'en "contenter". En effet, tout le monde aiment avoir de belles couleurs même ceux qui n'ont pas une vue au dessus de la moyenne !

Donc pourquoi il serait absolument nécessaire d'avoir un écran large gamut donc un écran qui affiche plus ou moins 100% de l'Adobe RVB 1998 ou du DCI-P3 ? 

   
Comment choisir entre sRVB et Adobe RVB 98 ?  
 

 

En fait, ce n'est intéressant QUE SI vous travaillez des couleurs encore plus saturées que le soi-disant "petit" sRGB ou surtout si vous voulez être sûr que le sRGB est complètement affichable par votre écran. Si effectivement, vous prenez souvent des photos de robes rouges, vertes ou bleues au flash, des coquelicots en plein soleil (et encore), le bleu intense de la mer des Caraïbes ou encore de l'herbe verte en macro photo après la pluie en plein soleil, pour faire des impressions grands formats sur papier brillant, alors là, on est bien d'accord, VOUS DEVEZ choisir un écran dit large gamut si vous voulez retoucher ses couleurs - en voyant ce que vous faites - car vous allez prendre en photo des couleurs très saturées et hors de portées pour le sRGB dans les verts (mais pas non plus beaucoup plus) et vous serrez certain que le sRGB est vraiment contenu.
Dans ces cas particuliers car ils ne sont pas si fréquents, vous prenez le risque de ne pas voir sur votre écran donc pouvoir anticiper que lorsque vous allez faire la conversion des fichiers vers votre imprimante, vous allez transformer le magnifique drapé de votre robe ou les pétales du coquelicot en un informe aplat sans nuances et en perdant un peu de saturation à l'affichage. 

Dans les cas les plus courants... La vraie révolution sera avec des écrans affichant le ProPhoto (ce qui n'est pas demain la veille avec la technologie RVB) mais vraiment, l'Adobe RVB 98 n'est pas si grand que cela par rapport au sRGB. Il apporte effectivement un léger plus mais il ne faut pas en faire une montagne. N'oubliez jamais que cela ne les rend pas plus imprimables si votre imprimante ne peut le faire. Il faudrait peut-être commencer par vérifier cela...

Les mauvaises surprises des écrans large gamut

Une nouvelle génération d'écrans fait donc son apparition : les écrans large gamut. Ces écrans reproduisent au minimum 98% de l'Adobe RVB 98 et peuvent aller jusqu'à 110%. Or nous avons pris des habitudes avec nos écrans n'affichant "que" le sRGB et encore pas toujours à 100%. 

Presque toutes les couleurs de vos icônes vont vous apparaître très saturées dans la barre de tâches avant calibrage et après sous certains systèmes d'exploitation. Lorsque l'OS ne gère pas ou pas complètement les couleurs comme dans le dernier Windows 10, vous aurez des icônes très saturées et des images tout autant mais uniquement dans certaines applications !!! Un exemple sous Windows 10 sous écran large gamut : les couleurs de vos images seront correctes dans l’explorateur mais saturées dans l'aperçu !!! Sous MacOS, tout est OK.

   
  Les couleurs des icônes du bas, affichées sur un écran large gamut, sont sensiblement plus saturées que sur le bandeau du haut affichée "naturellement" sur un écran affichant le "classique" sRVB. (Note : la saturation des icônes est forcément difficile à reproduire si vous affichez cette page sur un écran affichant le sRVB.)
 

 

Quant à Internet, cela dépendra beaucoup du navigateur utilisé. Une vraie foire même en 2018 mais je précise tout cela sur ma nouvelle dédiée à la gestion des couleurs sur Internet 

 

Pages suivantes...

5 / 7 - Quelle carte graphique acheter ?

6 / 7 - Accélération matérielle et table LUT ?

7 / 7 - À quoi sert l'affichage 10 bits ?

 

 
 

 
     
   
 
À travers ces 7 pages je vais partager avec vous mes conseils pour bien choisir votre écran de retouche photo ou de montage vidéo...  
 
- Conseils généraux
- Quelle taille d'écran choisir ?
- Passer à la 4K... ou pas encore ?
- Technologie, gamut, homogénéité... 4/7
  - Quelle technologie d'écran : TN, VA ou IPS ?
- Attention à l'homogénéité !
- Quel gamut : sRVB ou Adobe RVB 98 ?

- Quelle carte graphique et quelle table LUT ?
- Accélération matérielle et table LUT ?
- À quoi sert l'affichage 10 bits ?

 

- Mon guide d'achat 2018 des écrans !
- Mes 16 tests complets d'écrans


 

Calibrez votre écran avec la meilleure sonde actuelle : l'i1Display Pro !

Lire mon test complet...

PROMO 205,00 €

"Comprendre et bien utiliser les DPI"
Livre numérique (pdf 110 pages)

En savoir plus...

12,90 €

   
 

 

     

 

 

 

     
 

 

       

Depuis avril 2002 ce site vous propose...
 

Ce site dédié à la gestion des couleurs pour les photographes et les vidéastes, débutants ou professionnels, visité par plus de 455000 personnes par an, propose d'une part de vous aider à comprendre et mettre en pratique facilement la gestion des couleurs de vos photos et d'autre part vous aide à faire les meilleurs investissements grâce à plus de 70 tests matériels ou logiciels et ce, depuis avril 2002 ! Il est le fruit d'un patient travail et d'une longue expérience partagés par un photographe professionnel mais surtout passionné !

 

D'où proviennent les produits testés ? Mon avis est-il libre ?

Tous les produits dont je parle sur ce site ont été testés par mes soins soit à la suite d'un achat personnel, d'un prêt amical, pendant une formation chez un client ou bien encore suite à un prêt constructeur. Dans tous les cas, c'est moi qui décide ce que je veux tester et même si, par le passé, certaines marques ont été "déçues" par mes conclusions, les choses bougent aujourd'hui et mon avis impartial est de plus en plus le bienvenu...

 

Comment ce site est financé ? Avec quelle éthique commerciale ?

Ce site est en grande partie gratuit et pourtant sans aucun placement produit et sans pub. Pourquoi ? Mais parce que j'ai fait un choix il y a quinze ans déjà ! Or il faut reconnaître que c'est lucratif et que cela fait vivre de nombreux sites Internet.

 

Je me suis donc posé la question : que faire car ce site ne peut grandir qu'avec des revenus réguliers, comme les autres ? Comment continuer à rendre l'information accessible gratuitement, ce que je fais historiquement depuis avril 2002 ? 


     
         


Et bien grâce à l'affiliation : à chaque fois que vous cliquez sur les liens de ce site vers mes boutiques partenaires, ils savent que vous venez de ma part et me reversent un petit pourcentage sur ce que vous achetez : mon conseil d'achat ou tout autre chose d'ailleurs. Pensez à passer par mes liens quand vous achetez chez eux ! Cela ne vous coûte donc rien et tout le monde y gagne : vous, eux, moi ! Et comme je vis avec mon temps, j'essaie de travailler le plus possible avec des sites mettant en avant une éthique sociale dans leur entreprise. Dans tous les cas, j'essaie de vous offrir un choix varié de possibilités de me soutenir...

 

Informations légales

Les informations légales sont accessibles sur ma page Mentions légales - Me contacter...

 
 

 

     

 

 

Retour en haut



 

Plan du Site | Mentions légales