Sommaire > Choisir son écran > Tous mes tests ! 13 / 26
 

Écran EIZO CG2420

 


Test de l'écran Eizo ColorEdge CG2420
Publié le 15 mai 2015 / Mis à jour le 27 octobre 2018

 

L'ancien Eizo CX241 que ce nouveau CG2420 est chargé de remplacer avait un positionnement marketing compliqué à comprendre lorsque l'on n'appartient pas au dit service justement ! Eizo a donc revu en profondeur cet écran qui se situe entre l'excellent Eizo CS2420 et le haut de gamme Eizo CG247X car il intègre dorénavant les nombreuses améliorations de l'Eizo CS2420 mais également un "vrai" colorimètre, enfin ! Pour quel gap finalement ? Ne va-t-il pas concurrencer le fameux Eizo CG247X ?


Pour présenter rapidement cet nouvel écran Eizo, le "milieu" de gamme de la série ColorEdge qui remplace le CX241, on peut dire qu’il s’agit d’un 24 pouces (1920 x 1200 – pitch 0,27 - 94 ppp) à dalle satinée de nouvelle génération - nouveau traitement antireflet et contraste au hausse - qui s'adresse aux photographes et autres graphistes mais également aux vidéastes, à technologie IPS (LED blanches), table LUT sur 16 bits et à large gamut donc couvrant un gamut très proche de l’Adobe RVB 98 mais également à 98% du DCI P3 et 100% le REC 709. Il se range donc dans la catégorie des écrans dits « Arts graphiques ». Il est vendu 1299 € (automne 2018) car il intègre dorénavant un "vrai" colorimètre en lieu et place de cet ersatz qui servait juste à contrôler un calibrage effectué avec une sonde de calibrage sur le CX241. Et bien d'autres choses à découvrir ci-dessous...

Remerciements !  Je remercie la société Graphic Reseau pour le prêt matériel.


 
 

En quelques mots...

 

Eizo CG2420

- 4,9/5

Promo 1259,00 €

La perfection colorimétrique et l'homogénéité sans les certifications certes mais pour un prix plus "raisonnable" : moins de 1300 € et avec toutes les garanties Eizo France chez Graphic Reseau - Lire ma conclusion  

 
   

 

 

Présentation de l'écran Eizo CG2420

Voici pour commencer quelques illustrations de ce nouvel écran à l'ergonomie sans faille, sensiblement améliorée (poignée, bords fins, boutons électrostatiques), par rapport au CX241.

   
Colorimètre intégré de l'écran EIZO CG2420   Écran EIZO CG2420 et son colorimètre intégré
Arrière de l'écran EIZO CG2420 et ses prises USB 3.0  
   
  Spécifications techniques
  EIZO CG2420 Prix moyen : 1299,00 €
Taille de la dalle
24 pouces 16:10 - 1920 x 1200 - 94 ppp
 
Technologie de la dalle
IPS LED Blanches (Nouvelle dalle satinée)
  Contrôle uniformité Oui (Fonction DUE)
  Espaces couleurs > 99% Adobe RVB 98, 98% DCI-P3, 100% Rec 709
  Certifications Non (Réservées au CG247)
 
Luminosité/contraste
400 Cd/M2 / 1270:1 mesuré
 
Table LUT
10 bits / 26 bits - Calibrage hardware possible
  Temps de réponse 15 ms
 
Taille de l'écran
55,4 x 39,6 x 24,5 cm
  Épaisseurs des bords 18 mm
  Logiciel de calibrage Oui - ColorNavigator
  Branchements DVI-D + DisplayPort 1.2 + HDMI + HUB USB 3.0
  Compatibilité VESA Oui - 100 mm
  Visière Oui
  Garantie 5 ans - Eizo France
  Société eizo.com
 
 

Vous trouverez dans le carton...

L'écran est vendu avec :

  • Le cordon d'alimentation... évidemment !
  • La casquette,
  • Le câble DVI-D vers DVI-D en 2016 est visiblement remplacé par un câble DP en 2018.
  • Un câble USB 3.0 pour le calibrage hardware et alimenter le HUB USB.
  • ColorNavigator en CD
  • Et le petit plus ! Un kit de nettoyage de la dalle (chiffon microfibre + produit)


L'encombrement et la qualité perçue

L'écran possède une dalle de 24" et mesure 55 cm de large (la dalle mesure 52 cm de large). L'écran est donc sensiblement moins encombrant que le CX241 qu'il remplace. C'est donc une bonne nouvelle pour ceux qui veulent constituer  un environnement de travail multi-écrans !

   
Écran EIZO CG2420 et sa casquette
   
 

Quant à la qualité perçue, elle est excellente, vraiment. Peut-être la meilleure finition rencontrée lors de mes tests jusqu'à maintenant...

L'écran Eizo CG2420 et sa dalle

1 - La définition/résolution - Il s'agit d'une nouvelle dalle, différente du CS2420, donc d'une dalle IPS satinée, normal sur ce créneau des écrans dits "Arts graphiques", de 1920 x 1200 pixels et 52 cm de large. Sa résolution est donc de  93,8 ppp. Classique et non "Retina" mais allez savoir, grâce au superbe nouveau traitement antireflet - encore amélioré par rapport au très beau CS240 - dont je reparle ci-dessous, les pixels semblent invisibles à une distance "normale" de visualisation sur un bureau (70 cm). Le rétro-éclairage est de type LED diodes blanches.

Écran EIZO CG2420 et sa nouvelle dalle

2 - La dalle et son traitement antirefletNouveauté - La série CS240, CX241 et CG247 avait fait de très notables progrès dans le traitement antireflet "satiné" de leur dalle. Celui-ci ne marquait pratiquement plus les pixels, ce qui donnait un magnifique rendu sur les images et les dégradés. Et bien EIZO a encore amélioré celui de ce CG2420. À 60 cm les pixels ne se voient plus ou en tous cas encore moins que sur la précédente série et la surface de l'écran semble totalement lisse. Magnifique et qualité marquante de cette nouvelle dalle !

Fonction DUE Eizo3 - Luminosité et homogénéité avec la fonction DUE - Cette fonction très efficace qui agit comme un égaliseur permet de garantir une homogénéité d'affichage avec des différences ne dépassant pas 5% mesurées. Autant dire invisibles ou tout comme ! Et le plus fou : cela fonctionne ! Là, il y a une vraie différence avec les marques plus généralistes.

4 - Le calibrateur intégré - Nouveauté ! - Ce tout petit calibrateur intégré, qui dépasse à peine d'un centimètre quand il sort de sa cachette en haut de l'écran, va permettre de réaliser un "vrai" calibrage comme sur le CG247 et non un simple contrôle comme sur le CX241 puis va, automatiquement, selon une période que vous aurez défini - 200 h par défaut soit 20 jours en moyenne pour un professionnel - re-calibrer votre écran sans être obligé de prévoir un budget pour une sonde de calibrage. Cela, dit, en sortant du carton le calibrage usine est tellement bon....

 

Colorimètre intégré de l'Eizo CG2420

 

Note à propos du temps de chauffe !  Il est de seulement trois minutes avec cette nouvelle dalle. Juste le temps de faire chauffer la machine Le dit et d'avaler un ristretto !

4 - La partie vidéo - La partie vidéo de cet écran est vraiment complète et représente ce qui se fait de mieux en la matière. Voici pourquoi :

  • La table LUT 3D gère le 10 bits en entrée et 16 bits en sortie pour un affichage des dégradés parfaits d'autant plus si vous installez cet écran sur une carte graphique 10 bits.
  • Elle gère parfaitement les signaux 4K x 2K sur le port DisplayPort (fréquence de 30hz)
  • Fonction Overdrive pour un affichage vidéo fluide (équivalent à un temps de réponse de 7ms).
  • Pour la postproduction vidéo - Conversion I/P
  • Pour la postproduction vidéo - HMDI : 1080 à 24 images/sec.

La connectique

Cet écran possède une prise HDMI (avec connexion directe vers un appareil photo numérique ou un caméra), une prise DisplayPort, une prise USB 2.0 pour garantir le calibrage hardware c'est-à-dire envoyer directement le profil ICC généré dans la table LUT de l'écran et pas seulement au niveau de la carte graphique et enfin deux prises USB 2.0 (seulement USB 2.0!).

 

Connectique de l'Eizo CG2420


Le logiciel ColorNavigator

Mon conseil ! Même si le calibrage avec l'i1Display Pro est très performant comme vous allez pouvoir le voir ci-dessous, l'intérêt de cet écran réside, entre autres, dans son colorimètre intégré. Il se trouve qu'il est parfait et encore un poil meilleur que ma sonde préférée. Je vous recommande chaudement l'usage du colorimètre intégré qui ne peut fonctionner qu'avec ColorNavigator !

Colornavigator
 

Je réaliserai un tutoriel dédié à ColorNavigator plus tard... 

Épaisseur des bords de l'écran

Bords de l'Eizo CG2420Ils mesurent maintenant 18 mm sur chaque côté et ont donc perdu 1 cm à droite et à gauche et près de 3 cm en bas. Il ne s'agit donc pas d'un record de finesse mais on s'approche des standards de 2018 favorisant le multi-écrans.

À Lire :  mes conseils pour choisir son écran photo 

L'ergonomie (voir photos ci-dessus)

L’ergonomie est sensiblement améliorée, notamment pour le transport puisque apparaît une nouvelle poignée très pratique en haut et à l'arrière de l'écran, si pratique également pour le relever ou le baisser à la bonne hauteur. En revanche toujours pas de passe-câbles dans le pied. L’amplitude des mouvements de l’écran en hauteur (sur 15,5 cm), en inclinaison et en rotation permettra à tous les utilisateurs de trouver leur réglage idéal. Vraiment parfait !

 


Ergonomie de l'Eizo CG2420

 


Autre nouveauté, les boutons du menu sur l'écran sont maintenant électrostatiques, beaucoup plus élégants que sur le CS240 et au joli tintement (que l'on peut couper) quand on clique dessus. Beaucoup de raffinement décidément dans ce nouvel écran...

 

Touches électrostatiques de l'Eizo CG2420


Les touches du menu écran sont maintenant électrostatiques mais l'OSD toujours le même. 

Note ! Dans l'OSD de l'écran il est possible grâce au menu Préférences > Indicateur de modifier la luminosité des diodes électroluminescentes voire de les éteindre pour ceux qui travaillent dans le noir. Bien vu !

 

 

Que vaut l'écran Eizo CG2420 après calibrage avec l'i1Display Pro ?

J'ai effectué pour commencer le calibrage de cet écran - comme tous les écrans que je teste - avec la meilleure sonde actuelle (hormis la superlative et très chère Discus) dans un rapport qualité/prix tout bonnement excellent : l’i1Display Pro + logiciel i1Profiler (version 1.6.6) afin de pouvoir situer ce nouvel écran par rapport aux écrans du marché. Vous allez voir que les chiffres sont déjà à peine croyables puisqu'ils établissent un nouveau record dans mes tests - donc cela ne pourrait être que mieux avec ColorNavigator (test ci-dessous) et la nouvelle sonde intégrée mais j'ai bien peur que vous ne voyiez plus la différence même si les chiffres sont encore meilleurs. Plus neutre mais pas forcément plus précis. Et encore qu'à ce niveau, on ne retrouve pas dans les erreurs d'incertitude de la sonde ou/et du logiciel. Je rappelle qu'un œil très performant distingue 1/200 d'écart. On parle en moyenne ici d'écarts de 1/400 !

Comme réglages écran, j'ai choisi :

  • Espace couleur : Adobe RGB 98
  • Gamma : Adobe RVB 98 (2,2)
  • Contraste : 50% par défaut / Natif
  • Température de couleur : 6500K (Adobe RVB 98).

Et comme valeurs cibles dans le logiciel i1Profiler 1.6.6... 

  • Technologie de l’écran : Choisissez diodes blanches,
  • D65 ou éventuellement un peu moins si vous souhaitez un écran un peu plus chaud. (Notez qu’à D55, l’écran est vraiment chaud mais pas jaune comme sur les écrans bas de gamme),
  • Luminance : 80 Cd/m2 ou davantage selon votre utilisation principale (impression ou Web) et surtout la luminosité de votre pièce,
  • Contraste : Natif ou 287:1 pour ceux qui impriment beaucoup,
  • Gamma : 2,2 – courbe standard, (Le L* n'est disponible qu'avec ColorNavigator et il y a de toutes les façons beaucoup à dire sur ce gamma L*)
  • Norme ICC : V2 (pour éviter les problèmes d'incompatibilité avec certains logiciels de visualisation d’images (images trop sombres) et évidemment V4 si vous savez ce que vous faites.

And the résultat is ?


Les données objectives : que dit le rapport final après calibrage ?

Avant de passer aux Delta E, il est intéressant de relever les valeurs de température de couleurs atteintes ainsi que le contraste.

 

Rapport final après calibrage de l'Eizo CG2420 avec l'i1Display Pro

 

Mon avis : Comme par hasard la température de couleurs (TC) est évidemment à 6500K et non approchante comme sur de nombreux écrans plus bas de gamme. Le plus spectaculaire : le contraste de 1300:1 en natif. On est proche des 1500:1 annoncés et surtout cela se voit (du moins en comparaison avec le CS240 ou même le nouveau CS2420 qui ne partage plus la même dalle), les noirs sont légèrement plus profonds. Très beau tout cela et amélioration sensible même si évidemment pas flagrante...

Les chiffres de Delta E selon la norme 2000 sont évidemment exceptionnels et établissent un nouveau record sur ce site ! Après un calibrage avec la sonde i1Display Pro donc sans passer par un calibrage hardware et ColorNavigator.

 

Delta E après calibrage de l'Eizo CG2420 avec l'i1Display Pro

 

Mon avis ! Encore un nouveau record sur ce site : seulement 0,23 de moyenne. Cela dit, on n'est tellement sous le seuil de sensibilité de l’œil humain - vous, moi ou l'homme qui valait trois milliards ! - que c'est plus pour la forme ou pour désigner un vainqueur. Cela dit, Eizo l'a fait et les couleurs affichées par ce nouveau CG2420 sont parfaites !

Maintenant les tests d'harmonisation en luminance et TC :

 

Uniformité en luminance après calibrage de l'Eizo CG2420 avec l'i1Display Pro

 

C'est encore une fois des relevés superlatifs ! Vous voulez voir ce qu'est une dalle homogène et bien faites vous prêter ou achetez ce CG2420 !

 

Uniformité en température de couleurs après calibrage de l'Eizo CG2420 avec l'i1Display Pro

 

En température de couleur, c'est évidemment à l'avenant : 54 K maxi d'écart en bas ! Incroyable tout cela...

Et mes données subjectives : que voit mon œil ?

Les CS240/CX241/CG247 étaient des références en terme de qualité d'affichage des couleurs, des gris, des dégradés, de subtilités dans les couleurs saturées, dans l'affichage des ombres, dans l'uniformité, de tout ce que vous voulez. La dalle de ce nouveau CG2420 (différente du nouveau CS2420) fait encore mieux ! Alors pas beaucoup mieux car franchement comment améliorer l'excellence ? Mais puisque j'ai la chance d'avoir devant moi au moment de ce test mon CS240 et ce CG2420, l'on voit vraiment que le traitement antireflet s'oublie complètement sur ce CG2420 et que les noirs sont sensiblement plus profonds. Oui l'augmentation du contraste (sur le papier) se voit dans la vraie vie. La brochure ne mentait pas !

 

 

Le calibrage avec le colorimètre intégré et le logiciel ColorNavigator

L'écran Eizo CG2420 dispense de l'achat d'un colorimètre car il est intégré dans la tranche haute de l'écran, au milieu. Il sortira de sa petite trappe lors de la demande de calibrage (programmable). Ce colorimètre d'excellente facture est piloté par le logiciel ColorNavigator vendu avec l'écran. Ce logiciel fait référence par ses performances et ses possibilités de contrôle une fois le calibrage effectué. Je vous le recommande donc sans réserve.


Colorimètre intégré rétractable de l'Eizo CG2420

   
 

1 - Programmation du calibrage

Le calibrage peut donc être programmé. Il s’effectuera tout seul là où, d'habitude, nous sommes simplement prévenu qu'il va falloir le faire. Et encore plus fort, celui-ci peut se faire même écran éteint donc la nuit. Le calibrage n’empiétera donc pas sur le temps de travail ! Le temps de chauffe très - très - court de l'Eizo CG2420 - 3 minutes - ne laisserait pas longtemps l'écran inutilisable pour autant. Pour un usage professionnel, je conseille un calibrage mensuel, histoire d'être vraiment mais alors vraiment rassuré ! Personnellement, je me contenterai d'une fois tout les six mois mais, la encore, puisque cela se fait la nuit...

 


2 - Un vrai calibrage hardware

Pour bénéficier du calibrage hardware, l'écran a besoin d'être branché sur l'ordinateur qui va au moins servir à son calibrage grâce au câble USB 3.0 fourni et par lequel va passer le profil ICC directement vers la table LUT de l'écran. Cela apporte deux bénéfices : d'une part de vous garantir le calibrage le meilleur possible mais aussi la possibilité d'installer cet écran sur un autre ordinateur sans avoir besoin de le recalibrer sur celui-ci.

3 - Choisir les valeurs cibles

Dans ColorNavigator j'ai choisi dans la colonne de gauche "Create a new target" (Créer une nouvelle cible) :

 
 
  • Brightness (Luminosité) : 80 Cd/m2 pour un usage impression et 100/120 Cd/m2 pour un usage principalement Web/graphisme,
  • White point (Point blanc) : 5000K pour les imprimeurs et 6500K pour les autres,
  • Gamma : 2,2 (le L Star éclaircit beaucoup trop les tons foncés).

Note ! Il est évidemment possible de changer énormément de valeurs cibles dans ColorNavigator mais si vous avez besoin d'en choisir d'autres vous savez pourquoi et vous saurez comment faire, où et quelles valeurs choisir.

Quand tout est prêt cliquez sur le bouton en haut à droite "Adjust" (2)

Choisissez ensuite le calibrateur intégré comme colorimètre et lancez le calibrage. Celui-ci est plutôt rapide car il passe seulement 32 patchs en revue.

Les données objectives : que dit le rapport final après calibrage ?

Une fois le calibrage terminé, la TC atteinte est bien de 6508K, la luminance du noir de seulement 0,06 Cd/m2 donc bien profond - et deux fois plus profond qu'avec le CX241 - mais en revanche comme avec l'i1Display Pro. Le contraste natif mesuré est de 1312:1, là aussi très proche de l'i1Display Pro. Que du très bon également. Mais alors comment choisir ? Sur quel critère se fait la différence avec l'i1Display Pro ?

 

 

Note importante ! Je n'ai pas pu vérifier les Delta E car cette vérification ne peut se faire avec le colorimètre intégré sur ce CG2420. Elle ne peut se faire qu'avec une sonde tierce ce qui n'a aucun sens. Il s'agit d'une limitation logicielle pour laisser au CG247X cette possibilité. Il est le seul à pouvoir offrir les garanties des certifications. Il faut bien laisser encore un brin de quelque chose au haut de gamme ! Cela dit, ça c'est pour les inquiets car je vous assure qu'avec ou sans calibrage, c'est vraiment beau et neutre.

Et mes données subjectives : que voit mon œil ? Comment choisir entre le colorimètre intégré ou l'i1Display Pro ?

Objectivement, je pourrais dire que la neutralisation des gris est peut-être encore plus poussée avec la solution ColorNavigator + colorimètre intégré qu'avec l'i1Display Pro qui, par comparaison, tire très légèrement vers le chaud/rougeâtre toujours en D65 évidemment (j'ai bien dis très légèrement et parce que j'ai des éléments de comparaison instantanés sous les yeux). D'aucun pourrait trouver que le calibrage avec le colorimètre intégré est justement trop neutre pour un usage personnel ou professionnel mais pas dans le cadre d'un travail de retouche comme prestataire. Pour un retoucheur pro, c'est en revanche l'arme absolue ! Pour le reste, c'est kif kif. Le vrai vainqueur c'est donc la simplicité d'utilisation grâce à la programmation de cette solution intégrée et la neutralisation parfaite (qui a dit trop parfaite ?!). Dommage que le prix soit le double du CS2420 ou encore 500 euros de plus que le CS2420 + i1Display Pro...

top

 

 

  Eizo CG2420  
Fidélité des couleurs 10/10
Uniformité de la dalle 10/10
Résolution 8,0/10
Ergonomie 10/10
Connectivité 8,5/10
Qualité de fabrication 10/10
Rapport qualité / Prix 10/10

 

  J'aime beaucoup...  
 
  • Chiffres après calibrage avec l'i1Display Pro records ! 0,23 de Delta E selon la norme 2000 !
  • Parfaite neutralisation des gris avec le colorimètre intégré,
  • Homogénéité superlative !
  • Contraste doublé / CX241 : 1300:1 mesuré ! 
  • Nouvelle dalle IPS matte "satinée" au rendu parfait et avec un nouveau traitement antireflet magnifique - Qualité marquante et amélioration sensible par rapport au CX241 - C'était donc possible !!!
  • Large gamut pour les photographes (Adobe RVB 98) et les vidéastes (DCI-P3 ou REC 709),
  • Enfin un vrai et excellent colorimètre intégré et plus seulement cet ersatz du CX241 !
  • Bords amaigris, sur tous les côtés : 18mm, enfin !
  • Connectivité mise à jour (USB 3.0),
  • Ergonomie bien améliorée (poignée très pratique) !
  • Casquette,
  • Garantie 5 ans.
  • Produit coup de cœur où tout n'est que perfection ou tout comme !
 
     
  Je regrette...  
 
  • Pas de certifications et autres vérifications. Cela gênera donc que très peu de personnes.
  • Pas de prises Thunderbolt III ou USB-C.
 
     
  Ma note globale...  
  10 / 10, magnifique !  
     
  Ma conclusion...  
 
Juste sorti du carton et branché, ce nouvel écran apporte une vraie amélioration par rapport au CX241 qu'il remplace ! J'adorais la série CS240/CX241/CG247 et je ne pensais pas qu'il serait possible de l’améliorer sensiblement. Ergonomie revue à la hausse grâce à une poignée bien pratique, connectique dernier cri (au moment de sa sortie), bords plus fins et surtout nouvelle dalle au traitement antireflet si discret que les pixels sont maintenant invisibles à 70 cm et enfin un vrai colorimètre intégré et non plus l'ersatz du CX241. Ça c'était avant de le calibrer... ce qui ne semble d'ailleurs pas si nécessaire tant le calibrage sorti d'usine semble excellent -. Et bien les rapports de calibrage sont clairs : cet écran établit de nouveaux records. C'est un vrai coup de cœur pour cet écran, le plus beau actuellement. Magnifique ! Que reste-il au CG247 ? À part les certifications je ne vois pas...
 
     
   
 
Eizo ColorEdge CG2420

Promo 1259,00 €

1437,75 €
 
   
  top
 
Voici mon test complet de l’écran EIZO CG2420  
 
- Test complet de l'Eizo CG2420
  - Présentation de l'écran Eizo CG2420
- Que vaut l'Eizo CG2420 après calibrage ?
- Ma note et ma conclusion
 

- Mes 26 tests d'écrans !
- Comment choisir son écran ?
- Comment calibrer son écran ?


 
 

Calibrez votre écran avec la meilleure sonde actuelle : l'i1 Display Pro !

Lire mon test complet...

Promo de Noël 199,00 €

"Comprendre et bien utiliser les DPI"
Livre numérique - pdf 116 pages

En savoir plus...

12,90 €

   
 

 

     

 

 

 

     
 

 

       

Depuis avril 2002 ce site vous propose...
 

Ce site dédié à la gestion des couleurs pour les photographes et les vidéastes, débutants ou professionnels, visité par plus de 425 000 personnes depuis un an, propose d'une part de vous aider à comprendre et mettre en pratique facilement la gestion des couleurs de vos photos et d'autre part vous aide à faire les meilleurs investissements grâce à plus de 100 tests matériels ou logiciels et ce, depuis avril 2002 ! Il est le fruit d'un patient travail et d'une longue expérience partagés par un photographe professionnel mais surtout passionné !

 

D'où proviennent les produits testés ? Mes tests sont-ils sans complaisance ?

Tous les produits dont je parle sur ce site ont été testés par mes soins soit à la suite d'un achat personnel, d'un prêt amical, pendant une formation chez un client ou bien encore suite à un prêt constructeur.
Dans tous les cas je choisis les matériels que je veux tester et même si certaines marques sont parfois "déçues" par mes conclusions, elles me remercient pour la précision de mes remarques qui feront avancer leurs futurs produits. Donc les choses bougent et mon avis impartial est de plus en plus apprécié... Si j'en crois vos mails, vos marques de confiance et même certaines marques.

 

Vous me demandez souvent comment ce site est financé puisque son contenu est gratuit...

Voici comment je fais, historiquement depuis 2002, pour vous permettre d'y contribuer en toute simplicité : l'affiliation et la vente de mes PDF.

Voici comment fonctionne l'affiliation. À chaque fois que vous cliquez sur les liens de ce site vers mes boutiques partenaires, par exemple depuis mes pages de tests ou bien sur les vignettes ci-contre, ils savent que vous venez de ma part (grâce à un bout de code dans le lien) et me reversent un petit pourcentage sur l'ensemble de votre panier (mon conseil d'achat ainsi que toutes vos emplettes dans cette boutique).

 

ien ne vous empêche donc de penser à mon site lors de vos achats vers ces magasins en ligne même si vous ne souhaitez pas acheter un écran ou une sonde !

 

... Et comment participer !

Voici ma proposition : quand vous ne savez pas comment me remercier pour la gratuité de son contenu, pensez à passer par mes liens pour acheter dans ces différentes boutiques partenaires car elles jouent le jeu !

 

   
 
       

 

Enfin, j'essaie de travailler le plus possible avec des sites mettant en avant une éthique sociale dans leur entreprise (J'ai bien dis j'essaie!). Dans tous les cas, je m'efforce de vous offrir un choix varié de possibilités pour participer à cette aventure qui a commencé en avril 2002 !

 

Informations légales

Les informations légales sont accessibles sur ma page Mentions légales - Me contacter...

 
 

 

     

 

 

Retour en haut



 

Plan du Site  |   À propos  |   Mentions légales