Sommaire > Dossier affichage 5 / 13
 

Qu'est-ce que le calibrage hardware d'un écran ?

 

Qu'est-ce que le calibrage - ou la calibration - hardware ?

Publié le 18 mars 2020   |    Mis à jour le 14 avril 2022

 

Certains écrans peuvent être calibrés avec un calibrage dit hardware - ou une calibration hardware -. Mais qu'est-ce que le calibrage ou la calibration hardware ? Quelle différence y-a-t-il avec une calibration écran dit "normale" ?


Tous les écrans Eizo de la série ColorEdge, Nec PA Spectraview mais également certains écrans Dell Ultrasharp, Asus ProArt, ViewSonic VP ou encore certains écrans BenQ SW peuvent bénéficier d'un calibrage hardware ou une calibration hardware. Donc peu d'écrans peuvent en bénéficier... Mais au fait, pour quels bénéfices ?

 

 

Commençons par le commencement : qu'est-ce qu'une calibration "classique" ou "normale" ?

Lorsqu'on réalise "classiquement" le calibrage (en français) ou la calibration (en anglais) d'un écran on va créer un profil ICC qui, d’habitude, va être placé dans la carte graphique de l'ordinateur qui a servi à le calibrer. Mais avant cela, il a fallu l'étalonner...

 


1 - L'étalonnage de l'écran

Comme je l'ai déjà expliqué sur ma page consacrée à la calibration d'un écran, celui-la se réalise en fait en deux temps. Dans un premier temps on va d'abord l'étalonner donc le placer dans un état de fonctionnement donné (Luminosité, gamut, contraste, gamma, température de couleur du point blanc) puis seulement le caractériser - c'est-à-dire lire les patchs couleurs qui vont défiler sur l'écran à l'aide d'un colorimètre - afin de créer son profil ICC.

2 - Caractériser l'écran (création du profil ICC)

Une fois placé dans des conditions de fonctionnement précises (que l'on appelle donc l'étalonnage), on va relever ses caractéristiques colorimétriques, - dit autrement et pour ne pas tourner autour du pot -, ses défauts afin de créer son profil ICC. Le logiciel de calibration va ensuite le placer dans la carte graphique de l’ordinateur qui a servi à le calibrer.

 

Nommer le profil ICC de l'écran
Nommer le profil ICC avec un nom facile à retrouver dans le dossier profils de votre ordinateur.


3 - Utilisation de ce profil ICC

Comme nous venons de le voir, un profil ICC est forcément lié à un étalonnage donné puisque, par exemple, les défauts colorimétriques d'un écran peuvent être sensiblement différents à 80 ou 160 cd/m2. Lorsqu'on change l'étalonnage de son écran afin de passer d'un travail de retouche photo en vue d'une impression (plutôt à 80 cd/m²) à une retouche pour une diffusion sur Internet (plutôt 120 - 140 cd/m²) il faut donc, le plus souvent, changer de profil ICC également.

Et ce n'est pas très pratique...

 


Choix du profil d'écran dans les Préférences moniteur de Mac OS.


 

Quelle est la différence avec un calibrage hardware ?

Avec un calibrage hardware - ou une calibration hardware - il y a fondamentalement trois différences techniques ou pratiques, différences bienvenues d'ailleurs !

- 1ère différence : l'étalonnage de l'écran

Par rapport à un étalonnage "classique", l'étalonnage hardware se fait sensiblement différemment. Au lieu de modifier physiquement la luminosité, le contraste ou encore la température de couleur de votre écran (les valeurs RVB) grâce au menu OSD de celui-ci et avec l'aide de votre colorimètre posé sur votre écran, il vous suffira simplement de rentrer des valeurs cibles dans votre logiciel de calibration dont le plus connu est ColorNavigator pour écrans Eizo ColorEdge (ci-dessous), mais on a Spectraview II pour certains écrans Nec, Colorbration+ pour les écrans ViewSonic de la série VP et Palette Master Element pour les écrans BenQ SW. Et tout se fera ensuite automatiquement car le logiciel prendra la main sur celui-ci comme si une main invisible prenait le contrôle des menus OSD de l'écran.

Note pratique ! Pour que le logiciel de calibrage hardware communique avec votre écran pendant l'étalonnage (donc pour qu'il modifie automatiquement sa luminosité, sa température de couleur, etc. sans que vous interveniez sur les touches de l’écran) il faut un câble "spécial" qui n'est autre qu'un câble USB puisque ce type d'informations ne peut pas passer par un câble vidéo (DisplayPort ou même HDMI). Si votre écran est récent et qu'il possède un branchement USB-C alors vous n'aurez besoin que de ce seul câble. Très pratique !

 


Valeurs cibles d'étalonnage dans ColorNavigator afin d'effectuer un calibrage hardware.


- 2ème différence : le calibrage, la création du profil ICC et son injection directement dans la table LUT de l'écran

Cette deuxième différence ne se fera pas sur le calibrage à proprement parler qui a toujours lieu en lisant des patchs couleurs grâce à un colorimètre ou un spectrophotomètre mais sur l'endroit où sera envoyé le profil ICC. D'habitude, après sa création, celui-ci est envoyé dans votre ordinateur et devient disponible dans le dossier "profils" de votre système d'exploitation. Le profil ICC est donc forcément lié à l'ordinateur qui a servi à le calibrer lors d'un calibrage "classique". Lors d'un calibrage hardware cette fois, le profil ICC est envoyé d'une part dans l'ordinateur mais également dans la table LUT de l'écran. Le profil ICC est donc également lié à l'écran et non plus seulement à l'ordinateur qui a servi à le calibrer. Pourquoi est-ce pratique ? Parce que l'on peut placer cet écran calibré sur un autre ordinateur sans avoir à emmener son petit profil ICC sous le bras ! Dans une société où sont installés des écrans à calibrer à chaque poste de travail il faudrait, dans un cas classique, que le responsable du parc écrans installe son logiciel de calibrage sur chaque poste puis lance la calibration depuis celui-ci alors qu'avec un calibrage hardware, il devra installer le même logiciel mais n'aura plus besoin de faire la calibration sur site. Chez nous cela n'en fait pas un argument décisif, je vous le concède, mais dans une boîte de retouche où il y a cinquante Eizo ColorEdge...

Comment le profil ICC est-il injecté dans l'écran ? Pour placer le profil ICC créé à la fin de la calibration - ou à la fin du calibrage - dans votre écran, il faudra absolument installer le câble USB vendu avec celui-ci (donc exactement pareil que pour l'étalonnage comme nous l'avons vu plus haut). Ce câble ne sert en effet pas qu'à alimenter le Hub USB. En effet, le profil ICC ne peut pas passer par le câble HDMI ou DisplayPort qui relie votre ordinateur à l'écran ! Notez d'ailleurs que si vous oubliez de brancher ce câble USB alors vous ne pourrez pas calibrer "hardwarement" (Je sais, cela n'existe pas !) votre écran. Sur un écran Eizo ou BenQ par exemple, les modes CAL1, CAL2, ci-dessous, etc seront grisés et ne seront pas accessibles.

 

Pour que les modes CAL1, CAL2, etc des écrans Eizo ColorEdge soient actifs, il faut absolument brancher le câble USB vendu avec celui-ci. Si vous le connectez uniquement avec un câble HDMI ou DisplayPort certaines fonctions de ColorNavigator seront grisées donc inaccessibles. En revanche, si vous reliez votre écran à votre ordinateur grâce à un câble USB-C alors un seul câble suffira.

 

Et quid des branchements par câbles USB-C ? Si votre écran possède, comme votre ordinateur, une prise USB-C et que vous les reliez par ce type de câble alors vous n'aurez besoin que d'un seul câble pour effectuer votre calibrage hardware (étalonnage ET injection du profil). Pratique !

 

 

Utilisation et changement à la volée de profil ICC avec un calibrage hardware

Un des principaux avantages du calibrage hardware va s'exprimer dans un flux de travail où l'on a besoin de changer régulièrement de calibrage donc de profil ICC selon la nature du travail que l'on est en train d'effectuer (Impression de photos, surf internet, montage vidéo, etc.)

1 - Avec un calibrage "classique"

Lorsque vous avez effectué un calibrage "classique", vous avez créé un profil ICC alors que votre écran était réglé (étalonné) d'une certaine façon et vous avez, normalement, noté dans un coin de votre tête ou sur un papier toutes ces valeurs d'étalonnage. Ces valeurs d'étalonnage concernent :

  • La luminosité,
  • Parfois le niveau mini du noir,
  • Le contraste (lié au précédent),
  • La température de couleur du point blanc,
  • La gamma,
  • Et le gamut.

Le profil ICC se trouve lui sur votre ordinateur dans le dossier qui va bien. Sur Mac OS vous allez le retrouver dans l'onglet couleurs des préférences moniteurs et sur Windows dans l'onglet gestion des couleurs des réglages avancés de la carte vidéo.

Cela veut dire qu'à chaque fois que vous voulez passer d'un calibrage à un autre il faudra non seulement choisir le profil ICC et s'assurer qu'il est bien utilisé maintenant par votre ordinateur (parfois en le redémarrant) mais également modifier les valeurs d'étalonnage de votre écran grâce à son menu OSD. Pas pratique pour un clou !

2 - Avec une calibration hardware, c'est ultra-simple !

Notamment dans ColorNavigator donc pour les écrans Eizo ColorEdge, il vous suffira de choisir la cible que vous voulez appliquer, tout simplement (ci-dessous) en cliquant dessus. L'étalonnage et le profil ICC qui lui est associé seront alors automatiquement appliqués et vous verrez après quelques secondes votre affichage modifié. On ne peut pas plus simple et pratique si c'est une action que vous faites tous les jours ou au moins régulièrement.

 

Cibles dans ColorNavigator

 

Note d'utilisation ! Les CAL1, 2 et 3 des Eizo sont chacun associés à une entrée vidéo. Sur mon Eizo CS240, le CAL2 correspond à mon branchement vidéo DisplayPort.

Autre exemple : sur les écrans ViewSonic de la série VP ou BenQ SW, ce changement se fait tout aussi simplement mais directement dans le menu OSD de celui-ci.


 

Sur la page suivante, nous allons étudier comment calibrer les écrans sans sonde sous Windows 10 ou 11 : Comment calibrer un écran sans sonde sous Windows - 5 / 12  Suivre

   
 
 

À retenir !


Le calibrage hardware - ou la calibration hardware - n'offre que des avantages mais il faut posséder un écran compatible et ils sont peu nombreux et assez chers... mais très bons !

 La calibration d'un écran compatible calibrage hardware peut être indépendant de l'ordinateur qui a servi à le calibrer.

 Le passage d'un profil (et l'étalonnage qui va avec) à un autre peut se faire à la volée sur les derniers écrans Eizo notamment, en cliquant sur un bouton directement sur l'écran, sans avoir à le à ré-étalonner. L'étalonnage de l'écran est "contenu", ou plutôt est lié au profil ICC. Pratique !

 
     
 
 
À travers ces 13 pages de conseils et mes 15 tests complets de colorimètres je vais vous aider à bien calibrer vos écrans de bureau ou de portables, vos iMac ou vos tablettes, avec ou sans sonde de calibrage...

Sommaire dossier : comment calibrer son écran ?

1 - Pourquoi calibrer son écran ?
2 - Faut-il calibrer son écran avec une sonde ?
3 - Comment calibrer son écran ?

4 - Comment calibrer son écran sans sonde ?
5 - Qu'est-ce que le calibrage hardware ?

  1 - Le profil ICC dans la table LUT
2 - Différences classique / hardware ?
3 - Changement de profil à la volée
4 - À retenir...

Les cas particuliers

- Calibrer son écran sans sonde sous Windows
- Calibrer son écran sans sonde sous Mac OS
- Calibrer l'iMac et l'iMac Pro
- Calibrer les ordinateurs portables
- Calibrer les tablettes et smartphones
- Calibrer un écran Eizo CG avec ColorNavigator
- Calibrer un écran ViewSonic VP avec Colorbration+
- Calibrer un BenQ SW avec Palette Master Element

Retour au dossier affichage

 

- Mon guide d'achat des meilleurs colorimètres
- Mon guide d'achat des écrans 2022
- Comment choisir son écran ? Dossier 12 pages

 

Dossier : comment choisir son écran photo / vidéo ?

Avec quel câble faut-il brancher son écran : Display Port ou HDMI ? Quelle carte graphique achetée ? A-t-on besoin d'un écran HDR en photo ? À quoi sert l'affichage affichage 10 bits ? Etc.

Dossier complet

 
9 pages + dossier HDR 5 pages
Guide des DPI - 127 pages - par Arnaud Frich
 

PDF "Comprendre et bien utiliser les DPI"

127 pages pour combattre les a priori ! Qu'est-ce que les DPI ? Une image à 72 dpi est-elle réellement plus légère qu'à 300 dpi ? Une image à 72 dpi est-elle mieux protégée sur Internet ? Etc.

En savoir plus - v2.0...

 
14,90 €
   
 

 

     

 


 

Les derniers tests :

96e test écran : Asus PA328QV
95e test écran
: Viewsonic VP2768a

94e test écran : Dell U2723QE
93e test écran : Dell U3223QE
92e test écran
: Asus PA328CGV
91e test vidéoprojecteur
: ASUS ProArt A1

 

L'actualité de la couleur :

- French Days 22 : chez Graphic Reseau, Miss Numérique ou Digit Photo, etc.

- Mise à jour : X-Rite a mis à jour i1Profiler 3.5 pour Monterey et Windows 11


      Guide des DPI - PDF 127 pages pour comprendre et bien utiliser les DPI
 

 

       

Depuis avril 2002 ce site vous propose...
 

Ce site dédié à la gestion des couleurs pour les photographes, graphistes, illustrateurs ou encore vidéastes, débutants ou professionnels, visité par plus de 400 000 visiteurs / an, propose d'une part de vous aider à comprendre et mettre en pratique facilement la gestion des couleurs de vos photos, illustrations ou vidéos au quotidien et d'autre part vous aide à faire les meilleurs achats grâce à plus de 130 tests matériels ou logiciels.

Il est le fruit d'un patient travail commencé en février 2002 et d'une longue expérience partagés par un photographe professionnel et toujours passionné !

 

D'où proviennent les produits testés ? Mes tests sont-ils réalisés en toute indépendance ?

Tous les produits dont je parle sur ce site ont été testés par mes soins, soit à la suite d'un achat personnel, d'un prêt amical, pendant une formation chez un client ou bien encore suite à un prêt constructeur ou magasin. J'utilise toutes les possibilités à ma disposition pour tester notamment les nouveaux appareils.

Dans tous les cas, je choisis les matériels que je veux tester et il n'y aura pas de tests de trottinettes sur ce site ou de placement produits ! Dit autrement, il n'y pas de produits ou tests sponsorisés sur ce site. Évidemment, il arrive parfois que les marques soient déçues par mes conclusions mais elles me remercient également parfois pour la précision de mes remarques qui feront avancer leurs futurs produits. Donc les choses bougent et mon avis, impartial, est de plus en plus apprécié... Si j'en crois vos mails, vos marques de confiance et même certaines marques.

 

Mais alors comment ce site est financé et reste indépendant puisque son contenu est gratuit, sans pub et sans sponsors ?

Pour contribuer à l'indépendance éditoriale de ce site, historiquement gratuit depuis avril 2002 donc depuis vingt ans vous pouvez :

- Soit acheter mon Guide des DPI - 127 pages à 14,90 €

- Soit rejoindre ma toute récente communauté de Tipeurs ! Qui seront les premiers à me soutenir ?! - Rejoindre ma toute nouvelle page Tipeee


 

- Soit suivre les liens d'affiliation de ce site...


   
   
 


Comment fonctionne l'affiliation ?

- Important ! Pour que l'affiliation fonctionne, il n'est pas nécessaire d'acheter le produit testé mais bien d'arriver dans une boutique partenaire où vous voulez acheter quelque chose à partir d'un de mes liens vers celle-ci. La seule chose qui compte c'est qu'elle sache que vous venez de ma part.

- Donc cas le plus simple : vous souhaitez acheter directement le produit testé sur ce site vers une de mes boutiques partenaires - Il suffit de cliquer sur les liens produits de ce site vers celles-ci (en acceptant les cookies !) et elles me reverseront une petite commission sur ce produit MAIS également sur l'ensemble de votre panier (les produits que vous achetez en plus et qui n'ont rien à voir avec le produit testé sont également commissionnés).

- Mais vous souhaitez également juste acheter quelque chose vers une boutique partenaire même si ce n'est pas exactement le produit testé ou directement en lien, alors cela fonctionne également.

Je vous remercie pour votre soutien précieux.

 

Informations légales

Les informations légales sont accessibles sur ma page Mentions légales - Me contacter...

 

Me suivre...

 

 

 
 

 

     

 

 

Retour en haut



 

Plan du Site  |   À propos  |   Mentions légales