Guide de la gestion des couleurs

Calibrage d'un appareil photo
Calibrage d'un écran
   
   
   
   
   
    Tests de sondes d'écran
    Calibrage de l'autofocus
    SpyderLensCal
    Fleche Mire Focus Checker CMP
     
    Calibrage des couleurs
      ColorChecker Passport
      QP Card 203
      Color Master CMP - Test en cours...
      Digital Target 7 CMP - Test en cours...
     
    Balance des blancs
      ExpoDisc 2.0
      SpyderCube
      TrueColors Card
      Refcard 6 CMP
       

 

Généralités sur lles couleurs Calibrer un écran Calibrer une imprimante Calibrage de l'appareil photo Les préférences couleurs de Photoshop

shim
Shim
Mise à jour le 21 juin 2017

Test de la mire Focus Checker CMP

Mire CMP Focus Checker dans sa boîteLa mire de focus Focus Checker de Christophe Métairie a été créée pour répondre à un vrai problème sur nos appareils photo numériques : la précision de l'autofocus. En effet, les autofocus sont rapides et précis... mais pas assez car très souvent la mise au point ne se fait pas là où l'on l'attend. La mire Focus Checker est là pour nous aider à régler précisément l'autofocus de notre couple objectif/boîtier mais avec un protocole sensiblement différent de la concurrence...

Comme je l'explique dans le détail sur ma page consacrée au calibrage de l'appareil photo, l'autofocus de nos appareils photo est de plus souvent sujet à critique; non pas qu'il ne fonctionne pas mais pas exactement comme on voudrait. En fait, il ne fait pas la mise au point exactement là où on voudrait ! Elle est très souvent légèrement en avant ou en arrière. On appelle cela du Front Focus ou du Back Focus.

Ce problème a toujours existé mais il était à peine visible jusqu'à ce que nos boîtiers aient beaucoup de pixels donc augmentent leur précision. Jusqu'à 10 Mpixels, le problème passaient souvent inaperçu, surtout avec des objectifs peu lumineux, mais devenait franchement gênant au delà. A partir de 20 Mpixels et avec des objectifs qui ouvrent à f2,0 ou plus, le réglage précis est obligatoire.

Les ingénieurs ont donc eu l'idée de rajouter un menu aux réglages de nos boîtiers appelés 'Micro-ajustement de l'AF" chez les uns ou "Ajustement précis de l'AF" chez les autres. Il permet de régler très précisément l'autofocus de chaque objectif pour un boîtier donné. Ce réglage est donc spécifique pour un couple appareil photo/objectif donné.

Pour faciliter ce réglage, Christophe Métairie a donc inventé une mire de focus : la Focus Checker. Faisons connaissance avec et voyons comment cela fonctionne...

top

 

 

Présentation de la Focus Checker CMP

Cette mire se distingue de la concurrence par un fonctionnement très différent. Il ne s'agit plus de mettre en valeur le front focus ou le back focus sur une règle graduée et inclinée en regardant où la photo est nette mais en regardant attentivement la couleur de l'aberration chromatique "spéciale" laissée sur les anneaux de la mire... Il s'agit de l'aberration de sphéricité et chromatique.

Le kit de calibrage

La mire est vendue collée dans une boîte facile à transporter. La coque de protection est en plastique rigide. Il suffit d'ouvrir la boîte pour prendre en photo la mire. Facile ! Il s'agit d'une mire circulaire imprimée sur un carton avec une mire de mise au point au centre.

Focus Checker de CMP

Principales caractéristiques

  • Mire d'autofocus basée sur l'aberration de sphéricité;
  • Elle n'utilise donc pas une réglette;
  • Très transportable et légère.

Spécifications techniques

 
Focus Checker
Prix moyen : 38,50 €
Mire de mise au point
Oui
 
Niveau à bulle
non
 
Fixation trépied
non
 
Règle inclinée
non
 
Encombrement (reliée)
15 x 21 x 1,7 cm
 
Encombrement (dépliée)
30 x 21 x 1,7 cm
 
Poids
100 grs
Société

Qu'est-ce que l'aberration de sphéricité ?

La lumière blanche qui nous éclaire venant du soleil principalement est en fait composée d'une infinité de rayons lumineux bleus, rouges, verts, orange, etc soit toutes les couleurs de l'arc en ciel. S'il pleut et que le soleil perce à travers les nuages, on voit un arc en ciel : il s'agit de la décomposition le la lumière blanche à travers toutes les minuscules gouttes d'eau. Ces gouttes d'eau se comportent alors comme un prisme et décompose celle-ci. Aberration de sphéricitéNotre cerveau ne reçoit donc jamais un rayon lumineux blanc à travers notre œil car cela n'existe pas mais une infinité de rayons lumineux de toutes les couleurs qu'il perçoit comme blanc car il les reçoit "en même temps".

Quand on fait passer cette lumière (donc cette infinité de rayons de toutes les couleurs) à travers une lentille (une lentille a une forme sphérique), chaque rayon de couleur différente est très légèrement dévié différemment : les rayons bleus ne focalisent pas exactement au même endroit que les rayons rouges car ils sont moins déviés. Ils focalisent plus loin.

Voyons maintenant les conséquences sur le réglage précis de l'autofocus avec la mire Focus Checker...

top

 


Le calibrage de l'autofocus étape par étape

La réussite du réglage précis de votre autofocus pour chacun de vos objectifs dépend en partie de la bonne installation de la mire et de votre appareil photo. On est bien d'accord que l'on mesure des choses très très précises et qu'il faut un peu de rigueur pendant cette phase d'installation.

1 - L'installation de la mire Focus Checker et de l'appareil photo

Mire Focus Checker placée verticalementa) La mire doit être posée le plus verticalement possible. Facile : il suffit d'ouvrir la boîte !

b) Après avoir choisi l'objectif que vous voulez calibrer, l'appareil photo doit être positionné à la bonne hauteur également. En fait le centre de votre objectif doit être placé à la même hauteur que la zone de mise au point autofocus sur la mire.

c) L'appareil photo doit être parfaitement à l'horizontal. Aidez-vous d'un niveau à bulle.

d) Très important ! Désactivez bien la stabilisation de votre objectif s'il possède cette fonction.

e) Très important ! Choisissez bien le collimateur d'autofocus central.

f) Réglez l'ouverture de diaphragme de votre objectif au maximum (plus grande ouverture).


Niveau à bulle - Stabilisation sur OFF - Ouverture de l'objectif maximum

3 - A quelle distance ?

Quelle est la meilleure distance pour calibrer le réglage précis de l'autofocus ? Selon la littérature du site Datacolor, il est conseillé de placer la mire à environ 30~50 x la distance focale de votre objectif. Pour un 50 mm, cela représente : 30~50 x 50 = 1500 à 2500 mm soit 1,5 m à 2,5 m. Or à cette distance, un 50 mm f1,4 possède une profondeur de champ d'au moins 5 cm soit 2,5 cm en avant ET en arrière du plan de mise au point. Difficile d'être précis même avec cet objectif très lumineux. imaginez avec un objectif qui ouvre à "seulement" 2,8 ou 4 ! Je préfère donc 20 x car à 50 fois, il est plus difficile de reconnaître la zone de netteté avec précision.
Cela correspond en gros à une situation où l'appareil est placé proche de l'infini. Mais le plus important est de calibrer votre objectif à la distance la plus fréquemment utilisée.

 

SIGMA Optimisation Pro - Nouveau !

A ma connaissance, seul Sigma, à travers un original nouveau programme Sigma Optimisation Pro permet de calibrer ses derniers objectifs de la série ART.

Sigma Optimisation Pro

Ce programme permet de régler avec précision l'autofocus selon la distance de mise au point ET, si c'est un zoom, selon la focale. Il s'agit du programme le plus évolué et je pense que tout le monde va s'y mettre car nos boîtiers ne cessent de voir le nombre de leurs pixels augmenter et les petits défauts deviennent de vrais handicaps.


Mon conseil ! la distance va beaucoup dépendre de la profondeur de champ de votre objectif. Si vous possédez un objectif très lumineux (f1,2 à f2,0), à environ 20 - 30 x la focale, vous serez précis. Avec des objectifs peu lumineux (f2,8 et au delà) la profondeur de champ devient telle qu'il vous sera difficile de faire le réglage précis sans vous rapprochez davantage de la mire.
Faites des essais avec votre couple objectif/boîtier car il semble qu'il n'y ait pas deux cas de figures identiques. Sigma possède un programme très évolué à travers le Sigma Optimisation Pro (ci-dessus) et Nikon ne permet de faire qu'un réglage par objectif, même s'il s'agit d'un zoom.
L'expérience des capteurs à grand nombre de pixels laissent penser de plus en plus qu'une optimisation "à la Sigma" est la bonne voie...

top

 

 

Contrôle et étalonnage de l'autofocus

Nous allons maintenant commencer la prise de vue afin de régler finement l'autofocus de votre boîtier pour un objectif donné. Nous allons prendre l'exemple d'un objectif Canon 135 mm F2,0. Il est réglé sur F2.0, sa pleine ouverture (Il s'agit donc d'un objectif très lumineux avec peu de profondeur de champ à pleine ouverture).

Alignez votre boîtier et la mire SpyderLensCal

Viser la cible de la mire Focus CheckerDans le viseur ou avec le Liveview, centrez le collimateur sur la mire centrale +après avoir bien vérifié que vous utilisez uniquement le collimateur central. (Zoomez au maximum si vous activez le Liveview).

Premier essai d'étalonnage...

1 - Activez l'autofocus (collimateur central seul) et faites le point sur la petite mire centrale.

Mire Focus Checker légèrement floue2 - Nous allons maintenant contrôler cette mise au point visuellement : activez le Liveview si vous avez cette fonction sur votre boîtier. Zoomez au maximum avec la loupe et analysez l'image. Elle doit en théorie être nette sur la mire centrale mais ce n'est que rarement le cas... Le plus souvent, la mire est légèrement floue (fig. ci-contre).

3 - Donc si ce n'est pas le cas, essayez de retoucher le point manuellement pour faire en sorte que la mire d'autofocus soit maintenant bien nette. Si vous obtenez une image plus nette sur la mire c'est que votre autofocus n'est pas parfaitement réglé. Pour savoir s'il s'agit d'un front ou back focus, vous allez prendre une photo et regardez attentivement la couleur de l'aberration chromatique autour des lignes circulaires :


Couleur de l'aberration chromatique selon que vous avez un back ou front focus


Remarque ! Dans la réalité, il faut un franc back ou front focus pour voir si facilement les aberrations chromatiques.

... et réglage précis de l'autofocus

Micro-ajustement du curseur à 01 - Placez le réglage de micro-ajustement de l'AF de votre boîtier à 0. Déréglez votre mise au point manuellement afin que votre mire soit bien floue (et refaites cela à chaque fois durant tout le processus). Faites le point avec l'autofocus toujours sur la mire centrale.

2 - Prenez une photo test. Regardez cette photo dans Photoshop à 100%. La mire et les lignes circulaires doivent être légèrement floues comme vous l'avez constaté à l'étape précédente. Regardez la couleur de l'aberration chromatique : rouge (back focus) ou cyan (front focus).

3 - Selon que vous avez déterminé que vous avez plutôt à faire à un back ou front focus, placez le curseur sur :

  • +5 puis + 10 et enfin + 15 si votre mise au point est en avant (nette devant la ligne 0),
  • - 5, -10 puis -15 si votre mise au point est en arrière (nette derrière la ligne 0).
  • Faites trois nouvelles photos.


Analyse ! Dans l'exemple ci-dessous (Canon 135mm F2,0 sur Canon 1 DS Mark III), la mise au point autofocus est en avant. Nous avons à faire à un front focus. Contrairement à la photo d'une règle, on ne peut pas savoir de combien la mise au point est faussée. Il va falloir reculer la mise au point un peu au pif ! Pour gagner du temps et ne pas prendre 20 photos avec le curseur sur les 20 positions permises, je commence par dégrossir le travail en faisant trois photos avec trois réglages : ici, +5, +10 et +15 (donc en arrière sur le Canon).


Réglage précis de l'autofocus : curseur à 0

La mise au point est en avant (front focus) .


4 - Analyser vos 3 photos à 100% dans Photoshop. Dans mon cas, la photo à +5 est encore franchement en front focus. La mire est toujours floue mais moins. Sur la photo à +10, la mire devient presque nette. Enfin, sur la photo à +15, la ligne également presque nette : a +10 ou + 15, les deux photos sont légèrement floues de manière presque identiques. Cela veut dire que le point se trouve entre les deux.

5 - Je reprends 2 photos à +12, +13. Après quelques essais/erreurs, je trouve donc la valeur : +12 (en arrière) comme le montre l'illustration ci-dessous :


Réglage précis de l'autofocus : 12 en arrière


Remarque importante !
Le plan de mise au point de la mire est bien net maintenant et pourtant il reste du chromatisme rouge ! Il ne s'agit pas du même que celui du back focus. Il s'agit d'un chromatisme "classique" que n'importe quel logiciel de retouche photo corrigera facilement.

Mes conseils ! A chaque fois que vous refaites une mise au point autofocus, déréglez volontairement et manuellement la mise au point. L'autofocus doit vraiment travailler et repartir de zéro !
- De plus, refaites plusieurs fois la séquence : dérégler la mise au point/refaire le focus automatiquement pour vous assurez que la moyenne de votre réglage est bonne. Sur les anciens objectifs, le pas d'engrenage du moteur USM est plus large et la mise au point est moins précise. A plusieurs reprises, la mise au point peut donner l'impression d'être faites à différents endroits...

top

 

 

Questions/Réponses

Q - Cas particulier : les zooms.

Zoom Canon 24-70 mmR : En fait, depuis que le Nikon D800 et ses 36 Mpixels est sorti, nous sommes encore plus attentifs à des points qui pouvaient être négligés jusqu'à maintenant. Il ne faut pas oublier que ce D800 remplaçait le D700 qui n'avait "que"... 12 Mpixels soit 3 x moins !!! C'est sûr que l'autofocus a intérêt à être très précis. Nikon jusqu'à maintenant ne permettait pas de régler le réglage précis de l'autofocus sur plusieurs positions de zoom contrairement à Canon ou Sigma et son nouveau programme Sigma Optimisation Pro. Comme pour le reste, plus vous aurez de pixels et plus les micro-ajustement seront nécessaires.


Q - Quid de la qualité de fabrication ? Est-ce que nos appareils photo sont moins bien fabriqués ?

R : Je ne crois pas. Je crois en revanche que l'augmentation perpétuelle de pixels amène son lot de problèmes ou plus précisément que la précision de nos capteurs montrent des limites techniques qui n'étaient pas gênantes jusqu'à maintenant. Fort heureusement, de nombreux problèmes ont des solutions techniques ou logicielles simples d'emploi. Je préfère donc que les fabricants nous fassent des boîtiers solides et fiables pour un prix acceptable et, quand c'est possible, nous laisser nous occuper de l'optimisation de certains réglages comme le calibrage de nos écrans ou le micro-ajustement de l'autofocus.


Q - Cas particuliers des objectifs Sigma ART et leur programme Sigma Optimisation Pro : future référence ?

R : Je ne sais pas encore. J'ai tout de même le sentiment que nous allons y venir progressivement avec l'augmentation du nombre de pixels sur nos capteurs. Des problèmes invisibles jusqu'à maintenant apparaissent avec 3 x plus de pixels !

top

 


Conclusion et note !

La mire d'autofocus Focus Checker de CMP-Color est une alternative intéressante mais tout de même moins intuitive que les systèmes à règle inclinée. L'identification d'un back ou front focus peut être compliqué donc il faudra tâtonner davantage pour savoir dans quel sens aller et sur combien de valeurs. Cela dit, on y arrive et il faut reconnaître que l'autofocus semble moins chercher son point car la mire est bien conçue pour eux. De même que quand le point est vraiment sur le plan de la mire, on voit clairement qu'elle est parfaitement nette. La qualité des objectifs est clairement mise en valeur en photographiant cette mire !

 

Notes

 

Focus Checker

   
Qualité de fabrication
5 étoiles
 
 
Mise en œuvre/réglages
3 étoiles
 
 
Fiabilité du réglage
4,5 étoiles
 
 
Rapport qualité/prix
3 étoiles
 
 
J'AIME BEAUCOUP...
  • Mise en œuvre rapide
  • Mire peu encombrante
  • Rangement simple et transport facile
  • Zone de mise au point autofocus large
  • Back ou Front focus important facilement identifiables
  • Quand le point est trouvé la mire est vraiment nette.
 
 
JE REGRETTE...
  • Moins "intuitif" que les systèmes à règle inclinée
  • L'aberration chromatique d'un back focus peut se confondre avec l'aberration chromatique "classique".
 
 
NOTE GLOBALE
7,5 / 10
 


Mon avis : la solution de Christophe Métairie est une alternative originale mais moins "intuitive" que les systèmes à règle inclinée. Je la conseille davantage à des utilisateurs avertis qui pourront s'en servir au passage pour tester leurs optiques car la mire centrale est bien conçue pour cela. C'est la surprise de ce test : cette mire met vite en valeur la qualité des objectifs.


Achetez la mire Focus Checker CMP

   
Boutique
Prix TTC  
   
38,50 €
Achetez cette sonde sur cmp-color.fr
         

top

Shim
shim

 

 
Affiliations
 
 

Ce site est entièrement gratuit et pourtant pratiquement sans pub. Pourquoi ? Mais parce que c'est moche ! Or il faut reconnaître que c'est lucratif et que cela fait vivre de nombreux sites Internet. Je me suis donc posé la question : que faire car ce site ne peut grandir qu'avec des revenus réguliers, comme les autres. Comment continuer à rendre l'information accessible gratuitement, ce que je fais historiquement depuis avril 2002 ?

Et bien grâce à l'affiliation : à chaque fois que vous cliquez sur les liens de ce site vers mes boutiques partenaires, ils savent que vous venez de ma part et me reversent un petit pourcentage sur ce que vous achetez : mon conseil d'achat ou tout autre chose d'ailleurs. Pensez à passer par mes liens quand vous achetez chez eux ! Cela ne vous coûte donc rien et tout le monde y gagne : vous, eux, moi !

 
 
 
 

Vous pouvez également contribuer librement via Paypal :


 
 


Merci de votre visite et votre contribution !

 

 
Accueil
   
 
English version
  Généralités L'écran L'appareil photo L'imprimante Gérer les couleurs
 

Introduction
L'oeil et les couleurs
Couleurs & informatique
Le gamma
Les espaces couleurs
Les profils ICC
Attribuer un profil ICC
Convertir une image
Modes de conversion
Le calibrage ?

Résumé pour les
débutants


RESSOURCES

DVD
Livres sur la GDC
Liens internet

CHOISIR son ÉCRAN

Conseils d'achat d'écrans - MàJ
Mes conseils d'achat d'écrans
Guide d'achat moins de 700€
Guide d'achat plus de 1000€
Guide d'achat 4K
Guide d'achat Hauts de gamme


TESTS MATERIEL

Tous mes tests écrans - MàJ !
Tous mes tests de portables - MàJ !
Tous mes tests de sondes - MàJ !


CALIBRER son ÉCRAN

Calibrage : les principes
Calibrer avec une sonde ?
Mes conseils d'achat de sondes

Calibrer les tablettes

Calibrer un portable
Calibrer l'iMac
Calibrer une télévision

CALIBRER son APN

Calibrer un appareil photo
Pourquoi calibrer les couleurs
d'un appareil photo ?

Comment calibrer les couleurs
d'un appareil photo ?

Régler la balance des blancs
Quelles chartes pour régler
la balance des blancs ?

Réglage fin de l'autofocus


TESTS MATERIEL

SpyderLensCal
Focus Checker
SpyderCube
TrueColors
RefCard 6
ColorChecker Passport
QPCard 203
ExpoDisc 2.0

 

CALIBRER son IMPRIMANTE

Calibrer une imprimante
Comment calibrer
une imprimante ?

Calibrer une imprimante
à distance


CHOISIR son IMPRIMANTE

Choisir imprimante photo
Quelle imprimante photo ?
Conseils papiers photo
Guide achat papiers photo


TESTS MATERIEL

Mes tests d'imprimantes

Kit Colormunki Photo

SpyderPRINT 5
Spyder5STUDIO

 

Dans PHOTOSHOP

Préférences couleurs de PS
Informations couleurs de PS
Gérer les couleurs
Imprimer avec Photoshop
Espace de travail Photoshop ?
sRGB, Adobe RVB, etc. ?
Gérer les couleurs dans CR

Dans LIGHTROOM

Imprimer avec Lightroom
Gérer les couleurs dans LR

Dans PHOTOSHOP Element

Gérer les couleurs dans PE
Imprimer avec PSE

Divers...

Profil ICC et Internet
Gérer les couleurs de
l'appareil photo