Sommaire > Choisir son écran > Tous mes tests ! 46 / 74
 

Écran APPLE Pro Display XDR

 


Test de l'écran Apple Pro Display XDR

Publié le 01 janvier 2020   |   Mis à jour le 16 février 2021

 

 
 

Remerciements ! Je suis vraiment reconnaissant à la boutique Bimp de Clermont-Ferrand de m'avoir accueilli tout un après-midi afin de tester un exemplaire de cet écran Apple Pro Display XDR dans sa configuration à dalle brillante.

 
     

 

Début 2020, Apple a sorti son nouvel écran haut de gamme dont les caractéristiques s'adressent, a priori, surtout aux monteurs vidéos. Apple souhaite d'ailleurs clairement le positionner comme écran de référence pour cette profession. Sa finition est évidemment superlative mais qu'en est-il de la qualité de sa dalle ? S'adresse-t-elle également aux photographes ? En un mot que peut-on espérer si l'on investit 7599,00 € : le meilleur écran du monde pour tout le monde ou un écran de référence pour le montage vidéo ?


Quand Apple sort un nouvel écran, elle met bien entendu les petits plats dans les grands du côté de la finition et la qualité perçue. L'écrin est évidemment magnifique. Avoir cet écran sur son bureau ne passera pas inaperçu... surtout auprès de vos clients ! Maintenant, à qui s'adresse-t-il ? Au vu des caractéristiques techniques, clairement aux monteurs vidéos : sa dalle de 32 pouces affichant la définition 6K - une première -, aux bords fins affiche le gamut DCI-P3 (entre le sRVB et l'Adobe RVB), une luminosité record en pic HDR (1600 cd/m2) et très confortable en mode SDR - dit autrement "normal" - de 500 cd/m2, la compatibilité HDR 10, HLG ou Dolby Vision. Cependant, autant de luminosité est parfaitement inutile pour les photographes qui impriment leurs tirages chez eux ! En revanche, pour regarder sa série préférée après un montage vidéo ou une retouche d'images cela sera parfait. Reste à savoir si ce magnifique écran à la dalle brillante ou nano-texturée "comme ils disent" est aussi excellente pour ces différents usages que l'écrin est beau ?

 

  En quelques mots...
 

Apple Pro Display

À partir de 5225,05 €

Je viens donc de terminer mon test complet de cet écran dont la qualité de fabrication force l'admiration. Sa dalle, quant à elle n'est pas parfaite mais, comme toujours, il faut nuancer cette conclusion et la mettre en perspective avec le public visé et du prix, toujours pour cette catégorie de produits. Une fois que l'on a pris connaissance des faiblesses de cet écran, on peut vraiment l'acheter en toutes connaissances de cause et faire un très "bel" achat ! En un mot il possède de nombreuses qualités mais il ne faut pas le comparer à un Eizo CG319X qui coûte pourtant moins cher ou un Eizo Prominence CG3146 qui, là, coûte vraiment plus cher mais sans les défauts de cet Apple Display. Dit autrement, Apple n'a pas fabriqué le meilleur écran du monde mais un écran marquant à n'en pas douter - Lire ma conclusion  

 
   
  D'autres offres...  
 
5499,00 €
5499,00 €
5499,99 €
5499,95 €
5499,95 €
 
     

 

 

Présentation de l'écran Apple Pro Display XDR

Voici, pour commencer, quelques illustrations de cet écran absolument magnifique... mais avec de vrais partis pris au niveau de sa conception, peut-être au détriment de l'ergonomie...

Écran Apple Pro Display XDR et le Mac Pro   Écran Apple Pro Display XDR incliné
Arrière écran Apple PRo DIsplay XDR   Connectique de l'écran Apple Pro Display XDR
   
  Spécifications techniques
  Apple Pro Display XDR Prix sans pied : 5499,00 & 6499,00 €
Taille de la dalle
32 pouces 16:9 - 6016 x 3384 - 218 ppp
 
Technologie de la dalle
IPS à Mini-Leds sur 576 zones
  Trait. antireflet Dalle brillante ou nano-texturée
  Contrôle uniformité Non
  Espaces couleurs 99% DCI-P3 annoncé et mesuré
  Luminosité maxi SDR 500 cd/m2 - Mesurée à 467 cd/m2
  Luminosité maxi HDR pics à 1600 cd/m2
  Contraste 1 000 000 : 1 mesuré
  Compatibilité HDR HDR10 + HLG + Dolby Vision
 
Certifications
Non
 
Table LUT
10 bits
  Temps de réponse 5 ms
 
Taille de l'écran
Dalle : 71,8 x 41,2 x 2,7 cm
  Épaisseurs des bords 10 mm
  Logiciel de calibrage Non
  Branchements TB 3.0 + USB-C
  Compatibilité VESA Oui mais propriétaire
  Visière Non
  Garantie 1 an - Apple France
  Société apple.fr
 
 

Vous trouverez dans le carton...

L'écran est vendu avec :

  • Le cordon d'alimentation... évidemment !
  • Un câble ThunderBolt 3.0 dont la gaine, originale, ne s'enroule pas,
  • Attention ! Pas de pied qu'il faut choisir en plus en option.

Note sur le contenu !  Attention, cet écran Apple est vendu sans pied. Il faut choisir soit le pied (appelé Stand à 1044,99 € chez Amazon.fr ou bien le système de fixation mural VESA à 208,99 €).

 
Stand Apple pour l'Apple Pro Display XDR et VESA
   
 

L'encombrement et la qualité perçue

L'écran possède une dalle de 32" et mesure 71,87 cm de large (la dalle mesure 70 cm de large). C'est donc un écran, assez encombrant, ne favorise pas spécialement un environnement de travail multi-écrans mais est-ce utile avec une telle taille d'écran ? Cela dit, placer deux XDR l'un à côté de l'autre n'est pas in-envisageable car ses bords sont vraiment fins.

   
Écran APPLE Pro Display XDR + Stand
   
 

Quant à la qualité extérieure perçue, elle est parfaite, tout simplement. La meilleure finition rencontrée lors de mes tests jusqu'à maintenant...

L'écran Apple Pro Display XDR et sa dalle de nouvelle génération

Il y a beaucoup à dire sur cette dalle...

1 - La définition/résolution - Il s'agit d'une dalle IPS de 6016 x 3384 pixels donc 6K. C'est unique début 2020, au moment de son test. Sa résolution est de 218 ppp. Il s'agit également d'un affichage 10 bits ce qui n'est pas sans conséquence sur la carte graphique nécessaire pour donner à manger à cet ogre même si c'est évidemment le minimum pour garantir un affichage des dégradés le plus progressifs possibles ! À la première impression, c'est un affichage Waouh...

Définition de la dalle de l'écran Apple Pro Display XDR

2 - Technologie et rétro-éclairage de la dalle - Le rétro-éclairage est de type TFT à base d'oxyde dit autrement IPS à base de mini-LED (?!). Il s'agit d'une technologie "classique". Les blocs de Mini-Leds sont au nombre de 576. Cela représente des zones de 32 x 18 pixels qui ne vont pas aider, a priori, à réduire le blooming en vidéo HDR (le halo autour des sources lumineuses comme le montre l'image ci-dessous comparé à un moniteur très haut de gamme... beaucoup plus cher) comme le confirme Juan Salvo dans son test :



© Juan Salvo


Évidemment, en photo, ce "problème" n'apparaît absolument pas, pas plus d'ailleurs quand vous regardez une vidéo non HDR. Il faut absolument un contenu HDR pour mettre en évidence ce phénomène. Nous en reparlerons dans la conclusion...

Note sur l'angle de vision ! Les dalles IPS sont connues pour offrir un angle de vision sans changement notable de la luminosité dans l'image... ici gigantesque ! or ce n'est pas ce que l'on n'observe, paradoxalement, sur cet écran. Il est en effet très sensible à notre positionnement et assombrit notablement le côté opposé. Attention donc si vous regardez cet écran à plusieurs et même seul, dans les angles, toujours plus sombres. C'est un vrai défaut sur cet dalle et une mauvaise surprise.

3 - La dalle, son traitement antireflet  - Cet écran peut être acheté dans deux finitions de dalles :

  • Une vitre brillante (5499,00 €),
  • Une vitre nano-texturée (6499,00 €) évitant au maximum les reflets et exigeant un chiffon spécifique, vendu avec l'écran, pour la nettoyer.

La dalle brillante donc sans film antireflet posé dessus, comme sur les iPad et autre iMac Retina, est effectivement brillante mais le traitement antireflet de la vitre est particulièrement efficace, d'autant plus dans une pièce sombre. J'ai réalisé mon test dans une boutique et je ne crois pas avoir déjà vu un traitement antireflet sur dalle brillante aussi efficace. C'est très beau pour afficher une page Internet ou une vidéo mais un peu moins agréable pour retoucher des photos et plus fatiguant à la longue. Pour les photographes, notamment ceux qui font du softproofing, il faudra probablement se tourner vers la dalle nano-texturée qui limite les reflets... À moins que celui-ci ne soit pas exempt d'autres défauts également, comme nous allons le voir ci-dessous. Cependant, sur le seul critère de la neutralisation des reflets de la pièce, ce nouveau traitement nano-texturé est efficace.



Traitement nano-texturé de la dalle de l'écran Apple Display Pro XDR et principe de fonctionnement.


Cela dit, ces traitements antireflets donnent parfois un aspect très légèrement texturé, très légèrement granuleux aux pixels de l'écran, essentiellement quand on affiche une page blanche ou claire - au hasard, le site d'Apple ! -. Ce traitement ou ce film plus ou moins diffus sont plus ou moins granuleux donc plus ou moins visibles. Depuis plusieurs années que je teste des écrans, ils l'étaient de moins en moins et c'est pourquoi j'ai été très étonné de le remarquer sur l'exemplaire à dalle de présentation de la boutique de Paris... alors que je l'ai trouvé plus discret sur l’exemplaire de la boutique Bimp de Clermont-Ferrand. En fait, la dalle brillante possède moins ce défaut que la dalle nano-texturée, comme pour l'iMac 27 Retina où il est particulièrement visible. Du coup je déconseille vraiment cette option malgré ses avantages car les inconvénients qui en découlent sont, je trouve encore plus pénibles. En plus, les textes sont moins nets.

4 - Luminosité - Une des plus importantes caractéristiques techniques de cette dalle est bien sûr sa luminosité extrême car elle peut grimper à 1600 cd/m2 en crête lorsque l'on regarde une vidéo HDR ! (C'est très spectaculaire mais encore loin des 4000 nits préconisés par la norme Dolby Vision). À son éclairage maximum "normal" donc en mode SDR, la luminosité de cette dalle est déjà de 500 cd/m2. C'est très lumineux et confortable car le maximum que j'ai mesuré sur l'Asus PA32UCX était de 600 cd/m2 et je vous assure que, dans une pièce sombre, c'est trop lumineux. Pas étonnant dans ces conditions que le contraste soit annoncé à 1 000 000 : 1. Cela dit, le contraste dépend surtout de la profondeur des noirs de la dalle qui n'est pas ici une dalle OLED. J'ai donc hâte de la tester aussi sur ce critère... Lire mon test ci-dessous !

5 - Homogénéité avec ses 576 Mini-Leds - À ma grande surprise, cette grande dalle est sensible à notre positionnement devant elle alors qu'il s'agit d'une dalle IPS. C'est totalement paradoxal car c'est la première fois que je vois ça sur une dalle IPS depuis des années que je teste des écrans. En effet, si vous vous placez juste dans l'axe de la dalle, au centre, alors les angles vous apparaîtront légèrement plus sombres, comme sur une "vulgaire" dalle TN. C'est tout à fait surprenant de la part d'une dalle IPS. Il s'agit, selon moi, du plus gros défaut de cette dalle, d'autant plus visible si vous regardez la dalle à plusieurs. Cela dit, il s'agit uniquement d'un problème d'angle de vision car ma sonde n'a pas du tout observé de problème d'uniformité puisqu'elle analyse l'écran toujours de face, elle ! Donc attention, les chiffres ne seront pas le reflet de ce que l'on voit.
Enfin, notez que les 576 miniLeds servent sur cet écran non pas à contrôler son uniformité mais à l'utilisation de la technologie HDR en vidéo. En effet, la luminosité d'une zone peut être augmentée ponctuellement (jusqu'à 1600 nits ou cd/m2) afin de renforcer le contraste mais comme nous l'avons vu plus haut (§ 2), ces zones sont encore trop grandes pour ne pas éviter le phénomène de blooming (Local Dimming). Notez que cela ne gênera en rien son utilisation "photo".

6 - Compatibilité HDR - Cette dalle est compatible avec les dernières normes HDR : HDR10, HLG, Dolby Vision, mais, comme on l'a vu plus haut, ses 576 miniLeds n'empêchent pas, loin de là, le phénomène de blooming... Mais, je le répète, ne coûte pas non plus le prix des dalles de référence qui règlent une bonne fois pour toutes ce problème (plus de 30000 € chez Eizo ou Sony!).

7 - Les gamuts - Cette dalle "signe" son orientation vidéo par son gamut le plus grand, le DCI-P3 et non l'Adobe RVB, qui convient mieux aux photographes. Ce gamut se situe à peu près à mi-chemin entre le très connu Adobe RVB (pour les photographes) et l'universel sRVB. Notez que l'on n'est très loin du gamut Rec. 2020, totalement inacessible aujourd'hui.

La connectique

Elle est particulièrement simple mais haut de gamme car on retrouve le ThunderBolt 3.0 et l'USB-C. C'est bien sûr parfait pour envoyer des flux 6K, éventuellement en 10 bits et HDR, vers cet écran, il faudra juste prévoir une carte graphique à la hauteur et surtout bien ventilée car sur la Radeon 580 de mon Mac Pro de test (test effectué début 2020 leurs les ventilateurs tournaient à fond pour essayer de la refroidir. Et cela s'entend !

 

Connectiques écran Apple Pro Display XDR


Note pratique ! Attention, le système de fixation par câble ThunderBolt 3.0 n'est pas sécurisé donc attention de ne pas tirer brutalement sur le câble.

Épaisseurs des bords de l'écran

Ils mesurent seulement 10 mm donc on a affaire à un écran aux bords nettement réduits ! Cela favorise le multi-écran mais en a-t-on forcément besoin en 32 pouces, 6K qui plus est ? (Lire : mes conseils pour choisir son écran photo )

L'ergonomie

Chez Apple le matériel est souvent très beau mais c'est souvent au détriment de l'ergonomie. Ne soyons cependant pas trop difficiles avec Apple à propos de cet écran. J'ai tout de même noté cela dans le magasin : il est possible, contrairement à l'iMac, de monter ou descendre la dalle sur 12 cm mais l'écran ne conserve pas la même distance par rapport au mur puisque qu'il ne coulisse pas "bêtement" le long du pied mais pivote sur un bras (donc deux axes - photo ci-dessous). Or on pourrait se retrouver dans le cas de figure où l'écran se trouve à la bonne hauteur mais est un peu trop près. Pas parfait pour le coup même si vous serez peut-être nombreux à ne pas en souffrir ou trouverez que je chipote. Vous n'aurez pas forcément tort !

Ergonomie de l'écran Apple Pro Display XDR




Quant aux boutons de réglages de l'écran ils sont inexistants ! Tout se fera dans le Menu Pomme > préférences > moniteurs.

 

 

Que vaut l'écran Apple Pro Display XDR après calibrage avec l'i1Display Pro ?

Dans un premier temps, j'ai effectué le calibrage de cet écran avec la meilleure sonde actuelle dans un rapport qualité/prix tout bonnement excellent : l’i1 Display Pro + logiciel i1Profiler (version 3.2.0). Cela permet de comparer cet écran avec les autres écrans du marché. Ensuite, je l'ai calibré avec l'excellente sonde SpyderX Elite afin d'en mesurer le gamut réel.


 

Important - La sonde i1Display Pro Plus est vraiment un excellent outil de mesure mais son logiciel doit être compatible avec tous les écrans du marché et n'est donc pas parfait. Voilà pourquoi les mesures après calibrage sont souvent "flatteuses" c'est-à-dire que les chiffres ne sont pas le reflet exact de ce que je vois quand je compare tous les écrans que je teste avec mon écran Eizo ColorEdge. Pour finir, voilà pourquoi les colorimètres intégrés au Eizo sont si bons pour neutraliser les gris : ils sont caractérisés eux-mêmes pour ces dalles spécifiquement.

 

AVANT DE CALIBRER votre écran Apple - Il est essentiel de commencer par désactiver une ou deux options d'affichage de votre écran Apple Pro Display XDR si vous voulez le calibrer correctement. Pour cela, rendez vous dans les "Préférences système > moniteurs" puis décochez l'option "Régler la luminosité automatiquement" et, sur certains ordinateurs portables, l'option "True Tone" :

 

Préférences moniteur du MacBook Pro 15 pouces Apple de 2019 avec l'i1Display Pro

Décochez "Régler la luminosité automatiquement" dans "Menu Pomme > Préférences système > Moniteurs" de votre ordinateur Mac (Mac Pro, iMac ou MacBook Pro) et même l'option "True Tone" dans ce dernier cas.


Comme réglages écran, j'ai choisi :

Note ! Comme sur les portables Apple ou les iMac, il n'y a aucun réglage sur cet écran et très peu d'options accessibles depuis l'ordinateur.

  • Espace couleur : Natif donc DCI-P3 (Aucune option)
  • Gamma : Natif (2,2) - Pas de choix
  • Température de couleur : 6500K
  • 90 cd/m2 160 cd/m2 (Le réglage s'effectue depuis l'ordinateur).

Et comme valeurs cibles dans le logiciel i1 Profiler... 

  • Technologie de l’écran : diodes blanches est sélectionnée automatiquement,
  • D65 ou éventuellement un peu moins si vous souhaitez un écran un peu plus chaud. Attention de ne pas descendre de trop...
  • Luminance : je teste tous les écrans à 90 cd/m2 car cela correspond à mon environnement lumineux mais vous pouvez choisir d'autres valeurs selon votre utilisation principale (impression 80 cd/m2, Web à 120 cd/m2 et vidéo à 160 cd/m2) et évidemment la luminosité de votre pièce,
  • Contraste : Natif pour du Web ou la vidéo,
  • Gamma à 2,2,
  • Norme ICC : V2 pour éviter les problèmes d'incompatibilité avec certains logiciels de visualisation d’images (images trop sombres), et évidemment V4 si vous savez ce que vous faites. Sur Mac, c'est rarement problématique.

Les données objectives : que dit le rapport final après calibrage ?

a) Rapport de calibrage final - À ce stade, nous allons vérifier la température de couleur atteinte par la dalle ainsi que le niveau de ses noirs et enfin de son rapport de contraste à 90 puis 160 cd/m2 :

 

Rapport final après calibrage de l'Apple Pro Display XDR avec l'i1Display Pro à 90 cd/m2

 

Une fois le calibrage terminé à 90 cd/m2, la température de couleur du point blanc atteinte est bien de 6518K donc pas mal sans plus sur un écran très haut de gamme et la luminance du noir de 0,0 cd/m2 donc parfaitement noire. Le contraste natif mesuré est par conséquent infini. Pour la vidéo, on ne peut faire mieux et il sera facile de calibrer son écran avec une autre profondeur de noir afin de réduire le contraste pour faire du softproofing en photo dans de bonnes conditions. Cela dit, tout ici incite à faire du montage vidéo plutôt que de la photo.



Rapport final après calibrage de l'Apple Pro Display XDR avec l'i1Display Pro à 160 cd/m2



À 160 cd/m2, la température de couleur du point blanc atteinte est vraiment fidèle à 6496K et la luminance du noir toujours de 0,0 cd/m2 donc parfaitement noire là encore malgré le presque doublement de la luminance. La maîtrise du noir sur cette dalle par Apple est donc particulièrement impressionnante car il ne s'agit pas d'une dalle OLED je le rappelle. Le contraste natif mesuré est toujours infini.

2 - Delta e ou la précision d'affichage des couleurs à 90 puis 160 cd/m2 :




Delta E après calibrage de l'Eizo CG319X avec l'i1Display Pro


Les chiffres de delta E (Norme 2000) sont vraiment excellents - 0,6 et 0,4 - et même particulièrement bons à 160 cd/m2. Cet écran joue donc dans la même cour que l'Eizo CG319X, ma référence, mesuré avec ma sonde, toujours un poil flatteuse comme je l'ai mentionné dans un encart plus haut. Cela dit, c'est très bon et digne d'un écran haut de gamme.

Dernière précision sur la précision des couleurs - Eizo et sa série ColorEdge est connu pour fabriquer une électronique de très grande qualité, très stable dans le temps. Des tests poussés de cette dalle montrent que cet écran Apple ne pousse pas le raffinement aussi loin donc un œil averti pourra noter des petites variations au cours de la journée, notamment lorsqu'il fait chaud. Il est vrai que la stabilité de l'électronique n'est pas souvent un argument marketing !

Maintenant les tests d'uniformité en luminance et température de couleur du point blanc :

1 - L'uniformité en luminance -  Il est difficile de faire mieux ! Eizo fait juste un poil mieux aux très basses luminances.

 

Uniformité en luminance à 255 après calibrage de l'Eizo CG319X avec l'i1Display Pro

 

2 - L'uniformité du point blanc :

 

Uniformité en température de couleur après calibrage de l'Eizo CG277 avec l'i1Display Pro

 

En température de couleur, c'est aussi spectaculaire : moins de 1,0 ! Sur un 32'' c'est tout bonnement incroyable... Cette dalle, mesurée à la sonde est uniforme, même si, comme je l'ai déjà mentionné, c'est une autre histoire visuellement...

3 - Le gamut - Mesuré avec la sonde Datacolor SpyderX Elite


Gamut de l'écran Apple Pro Display XDR

 

Cette dalle couvre le gamut "vidéo" TV donc DCI-P3 à 99%, comme annoncé, l'Adobe RVB à 88% et le sRVB ou Rec. 709 à 100%. C'est bien sûr un léger handicap pour les photographes qui travaillent pour l'impression et fait perdre un peu de polyvalence à cet écran. En revanche, ceux qui travaillent exclusivement pour les réseaux sociaux où le sRVB règne en maître notamment sur Youtube, Instagram et consorts, alors ils s'en moqueront comme de leur première pellicule pour les plus anciens d'entre nous et de leur premier bit pour les plus jeunes. Apple a clairement choisi son camp : les vidéastes nous intéressent plus que les photographes !

 

 

Et mes données subjectives : que voit mon œil ?

Avant même de se lancer dans son calibrage, on constate immédiatement que le calibrage sorti d'usine semble excellent. De plus, les pixels sont effectivement très discrets (sur mon exemplaire de test à dalle brillante) et la définition superbe. Il s'agit vraiment d'un écran et d'un affichage "Classe", limite Waouh quand ils sont allumés à fond dans les Apple Store.

Au delà des chiffres, mon avis personnel...

Après le calibrage de ce magnifique écran, je tiens cependant à faire quelques remarques vraiment importantes :

  • Le traitement antireflet nano-texturé donne un aspect légèrement granuleux aux fonds clairs ou blancs... comme sur l'iMac Retina si vous choisissez la même option. Personnellement, je n'aime pas voire pas du tout. Dans mon cas ce sera tant pis pour les reflets car, certes, cela règle un problème mais cela en apporte un autre, pire !
  • Sensibilité à l'ange de vision - La dalle, pourtant à technologie IPS, est très sensible à la façon dont vous êtes positionnés devant. En étant bien placé en face, dans l'axe de l'écran, les bords vous apparaîtront déjà un peu plus sombres et que dire si vous regardez l'écran depuis le côté : le bord opposé sera vraiment plus sombre et plus froid (plus bleu). Il s'agit du point faible de cet écran selon moi...
  • À propos de la carte graphique ! Le Mac Pro équipé de la Radeon 580 soufflait à fond et nous sommes plusieurs à soupçonner le manque de ventilation de ladite carte graphique du coup les ventilateurs du Mac tournent à fond. En revanche, je n'ai pas fait attention à un phénomène identique sur le MacBook Pro 16 pouces donc bizarre et à creuser...
  • À propos du fameux blooming qui intéressera seulement les vidéastes qui regardent ou travaillent en HDR : pour avoir un meilleur écran ou moniteur que cet écran Apple sur ce critère - car tous les autres atteignent des sommets qualitatifs -, il faudra dépenser beaucoup d'argent en plus ! Voilà pourquoi je vais mettre une excellente note au rapport qualité/prix de cet écran. Il apporte effectivement un peu plus de polyvalence à l'Eizo CG319X grâce à son contraste infini sans faire l'impasse sur la qualité d'affichage des couleurs.
  • Contrairement aux écrans Eizo garantis 5 ans, cette dalle n'est garantie par Apple qu'une année. Donc quid de la qualité de l'électronique et visiblement, quand on mesure la dalle à différents moments, elle est très loin d'être aussi stable qu'un Eizo ColorEdge CG319X.

Maintenant, au chapitre des bons points on ne peut évidemment manquer l'incroyable luminosité de cette dalle pour surfer sur Internet ou bien regarder une vidéo. C'est pour le moins flatteur et immersif ! Les vidéastes vont apprécier, les photographes qui aiment faire leurs tirages beaucoup moins... mais libre à eux de calibrer cet écran à 80 - 100 cd/m2 ! Enfin, notons que le testeur Juan Salvo a comparé le blooming de cet écran avec un moniteur de référence à 45000$ et cela n'est pas flatteur pour l'écran Apple... mais qui pour le coup, coûte beaucoup moins cher.

Si vous êtes photographe et plus spécifiquement photographe qui tirez souvent, alors je pense qu'un Eizo CG319X est, comment dire !?, nettement plus approprié et les vidéastes qui doivent maîtriser leur budget pourraient regarder du côté du très bon Asus PA32UCX ou le superbe Dell UP3221Q que je viens de tester (fin 2020) au rapport qualité/prix imbattable. Enfin, ceux qui cherchent un écran orienté vidéo parfait devront avoir un compte en banque solide car pour faire mieux que cet écran Apple il faudra dépenser au moins quatre fois plus. Son positionnement tarifaire et technique n'est donc pas si mal même si le service marketing Apple s'est encore un peu enflammé !

top

 

 

 
Apple Pro Display XDR
Catégorie : Haut de gamme
Public : Débutants |
Passionnés | Pros - Experts
 
En détail...
Fidélité des couleurs 9,5
Uniformité de la dalle * 10
Uniformité de la dalle ** 5,0
Traitement antireflet (bril.) 8,5
Traitement antireflet (nano.) 6,5
Résolution 10
Contraste/usage photo 10
Contraste/usage vidéo 9,0
Ergonomie 8,0
Connectivité 10
Qualité de fabrication 10
Rapport qualité / Prix 9,0
* à la sonde
** à l’œil nu
   
  J'aime beaucoup...  
 
  • La finition extérieure de cet écran absolument magnifique ! La qualité est véritablement superlative. Posé sur un bureau, cet écran a une "gueule" incroyable !
  • La taille de 32 pouces de la dalle et...
  • Ses bords fins (seulement 10 mm),
  • La définition à l'avenant et donc une résolution qui l'est tout autant : 6K et 218 ppp !
  • La luminosité incroyable pour regarder des vidéos HDR (si on oublie le blooming) !
  • La précision des couleurs, notamment à 160 cd/m2,
  • Les noirs à 0 cd/m2 et donc un contraste infini,
  • Deux finitions de dalle : brillante ou satinée (nano-texturée) mais seule la brillante me séduit,
  • La gaine des câbles ne s'enroule pas et, là encore, quelle finition !
  • Gamut idéal pour les monteurs vidéos (Rec. 709 et DCI-P3),
  • Certes l'écran est cher mais il possède des qualités remarquables, notamment pour la vidéo, donc le prix me semble presque justifié pour cet usage principal. En effet, si, en plus de ses qualités, vous souhaitiez une absence de blooming alors il faudrait dépenser 4 à 5 fois plus cher !!! Pour les photographes, c'est une autre histoire...
 
  Je regrette...  
 
  • Point négatif le plus marquant ! L'angle de vue qui assombrit les angles et leur donne une teinte froide comme sur une dalle TN,
  • Le traitement antireflet de la dalle (je ne parle pas de la vitre) donne un aspect très légèrement texturé, granuleux, aux pixels sur fond blanc ou clair sur la dalle brillante mais beaucoup plus marqué sur la dalle nano-texturée. Cela devient curieux sur un écran 6K !
  • Le blooming très marqué en HDR (Ne concerne pas du tout les photographes),
  • Un écran peu adapté à la retouche photo si vous faites beaucoup de softproofing (L'Eizo CG319X est bien plus approprié) à cause d'un contraste beaucoup trop éloigné de la Dmax des papiers photo (bien qu'il soit facile de le calibrer en conséquence mais alors à quoi bon choisir cet écran ?!) et un gamut DCI-P3;
  • Absence d'affichage du gamut Adobe RVB pour la photo,
  • L'ergonomie du système de réglage en hauteur qui modifie également la distance à l'observateur,
  • Pas de casquette disponible,
  • Le prix très élevé de l'option nano-texture : 1000 €,
  • Et encore plus de son pied (Stand) : 1099 € !!! à tel point que le système VESA propriétaire semble raisonnable !
  • Attention à la carte graphique : ne pas choisir la carte graphique de base des Mac Pro 2020 (Radeon 580) car elle chauffe énormément et l’ordinateur Mac Pro va souffler fort ! Curieusement, je n'ai pas senti le MacBook Pro 16'' chauffer, donc à creuser...
 
  Conclusion de ce test...  
 

Mes sens et ma sonde de calibrage sont formels : il s'agit d'un écran impressionnant... mais pas exempt de défauts si l'on oublie pas qu'il s'agit d'un écran haut de gamme, pas donné qui plus est. Cependant, je tiens absolument à les pondérer dans cette conclusion. D'ailleurs cela va dépendre de si vous êtes photographes ou vidéastes. Franchement, si vous êtes photographes, tournez-vous vers l'Eizo CG319X car il n'est pas nécessaire d'avoir autant de luminosité et la précision colorimétrique / uniformité est vraiment un cran au-dessus. Pour moi donc subjectivement mais également objectivement, il n'y a pas photo !

Le cas de la vidéo est plus à l'avantage de cet écran et je trouve alors que son prix est même presque justifié. Je m'explique là aussi. Selon moi et après avoir passé plusieurs heures devant, je pense que son prix est vraiment correct (je ne parle pas du placement marketing !) car les écrans absolument parfaits sur les critères demandés coûtent au moins quatre fois plus cher dans le monde vidéo. Donc réussir à mettre autant de qualités dans un écran de cette taille et à ce prix - ce qu'il faut absolument garder en tête pour le juger correctement - est une prouesse jamais vue pour ma part en 2020. Mais évidemment, c'est beaucoup d'argent... et cela n'enlève pas ses défauts. Les vidéastes ou les photographes qui cherchent de la polyvalence au sens large c'est-à-dire pour qui avoir un bel objet à présenter à leurs clients n'est pas tout à fait anodin car ils ne sont pas tous experts des couleurs et ne savent pas tous faire la différence entre une table LUT 1D ou 3D seront forcément impressionnés par cet dalle et il y a tout de même de quoi ! Il s'agit donc d'une autre philosophie que chez Eizo qui va privilégier la vraie perfection colorimétrique... mais avec des écrans moins sexy !

Autres suggestions - Les vidéastes qui cherchent un meilleur rapport qualité/prix encore pourraient se pencher sur l'Asus PA32UCX ou le nouveau Dell UP3221Q et les photographes experts qui impriment principalement et donc font du softproofing devront absolument regarder du côté de l'Eizo CG319X même s'il est un peu moins bien fini car en plus d'afficher un contraste plus adapté et affiché le gamut Adobe RVB, tout n'est vraiment que perfection colorimétrique ! Les experts de la couleur le savent sans avoir besoin de lire mes tests !

 
     
  top
 
Apple Pro Display XDR brillant
5225,05 €
5499,00 €
5499,00 €
5499,99 €
5499,95 €
5499,95 €
 
     
  Apple Pro Display XDR nano-texturé  
 
6499,00 €
6499,00 €
6499,00 €
6499,00 €
6499,94 €
 
   
 
 
Voici mon test complet de l’écran Apple Pro Display
 
- Test complet de l'Apple Pro Display XDR
  1 - Présentation de l'écran Apple PRO XDR
2 - Que vaut l'Apple Pro Display après calibrage ?
3 - Note finale et conclusion
 

- Mes 74 tests d'écrans et de portables !
- Comment choisir son écran ? Dossier 11 pages
- Comment choisir son écran ? Quelques conseils... (Vidéo Youtube avec Olivier Schmitt)

- Comment calibrer son écran ? Dossier 11 pages


 

Calibrez votre écran avecla meilleure sonde actuelle : l'i1 Display Pro !

Lire mon test complet...

224,00 €

PDF Guide des DPI par Arnaud Frich

"Comprendre et bien utiliser les DPI"
Livre numérique - pdf 117 pages

En savoir plus...

12,90 €

   
 

 

     

 

 

 

     
 

 

       

Depuis avril 2002 ce site vous propose...
 

Ce site dédié à la gestion des couleurs pour les photographes et les vidéastes, débutants ou professionnels, visité par plus de 450 000 personnes par an, propose d'une part de vous aider à comprendre et mettre en pratique facilement la gestion des couleurs de vos photos et d'autre part vous aide à faire les meilleurs investissements grâce à plus de 100 tests matériels ou logiciels et ce, depuis avril 2002 ! Il est le fruit d'un patient travail et d'une longue expérience partagés par un photographe professionnel mais surtout passionné !

 

D'où proviennent les produits testés ? Mes tests sont-ils sans complaisance ?

Tous les produits dont je parle sur ce site ont été testés par mes soins soit à la suite d'un achat personnel, d'un prêt amical, pendant une formation chez un client ou bien encore suite à un prêt constructeur.
Dans tous les cas je choisis les matériels que je veux tester et même si certaines marques sont parfois "déçues" par mes conclusions, elles me remercient pour la précision de mes remarques qui feront avancer leurs futurs produits. Donc les choses bougent et mon avis impartial est de plus en plus apprécié... Si j'en crois vos mails, vos marques de confiance et même certaines marques.

 

Vous me demandez souvent comment ce site est financé puisque son contenu est gratuit...

Voici comment je fais, historiquement depuis 2002, pour vous permettre d'y contribuer en toute simplicité : l'affiliation et la vente de mes guides pratiques (Livres numériques).

Voici comment fonctionne l'affiliation. À chaque fois que vous cliquez sur les liens de ce site vers mes boutiques partenaires, par exemple depuis mes pages de tests ou bien sur les vignettes ci-contre, ils savent que vous venez de ma part (grâce à un bout de code dans le lien) et me reversent une petite commission sur l'ensemble de votre panier (mon conseil d'achat ainsi que toutes vos emplettes dans cette boutique). Rien ne vous empêche donc de penser à mon site lors de vos

 

achats vers ces magasins en ligne même si vous ne souhaitez pas acheter un écran ou une sonde !

 

... Et comment participer !

Voici ma proposition : quand vous ne savez pas comment me remercier pour la gratuité de son contenu, pensez à passer par mes liens pour acheter dans ces différentes boutiques partenaires car elles jouent le jeu !

 

   
   
 

 

Enfin, j'essaie de travailler le plus possible avec des sites mettant en avant une éthique sociale dans leur entreprise (J'ai bien dit j'essaie !). Dans tous les cas, je m'efforce de vous offrir un choix varié de possibilités pour participer à cette aventure qui a commencé en avril 2002 !

 

Informations légales

Les informations légales sont accessibles sur ma page Mentions légales - Me contacter...

 
 

 

     

 

 

Retour en haut



 

Plan du Site  |   À propos  |   Mentions légales