Sommaire > Gérer les couleurs 1 / 5
 

Préférences couleurs de Photoshop

 

Les préférences couleurs de Photoshop
Publié le 15 avril 2011 / Màj le 24 septembre 2018

 

Aussi curieux que cela puisse paraître quand on s'intéresse à la gestion des couleurs, on constate qu'elle n'est pas activée complètement dans Photoshop par défaut, même dans sa dernière version CC 2018. D'une certaine manière c'est compréhensible mais cela veut aussi dire qu'il faut absolument paramétrer ses préférences couleurs si l'on veut optimiser son flux de travail et conserver les belles couleurs de nos photos tout au long de leur parcours.


Un bon paramétrage de Photoshop ne sert à rien sans calibrage de la chaîne graphique mais l'inverse non plus ! Une bonne gestion des couleurs n'est possible qu'après le bon paramétrage couleurs de Photoshop, une bonne compréhension des espaces de travail ou des espaces couleurs et enfin une bonne utilisation des outils de conversion ou d'attribution de profils ICC. C'est ce que nous allons voir dans ces tutoriaux Photoshop.
Si de nombreux logiciels de retouches photo ou de gestion des catalogues photos comme Lightroom savent gérer les couleurs maintenant, ils ne sont pas tous égaux devant la qualité des conversions qu'ils sont capables d'effectuer. Qui dit gestion des couleurs ne dit pas forcément bon moteur de conversion des couleurs !

Avant d'aller plus loin dans ces tutoriaux Photoshop, je vous invite à lire, si ce n'est déjà fait, les deux premières parties de ce dossier sur la gestion des couleurs - Les bases de la couleur suivre et Calibrer son écran  - car y sont déjà expliqués certaines notions et certains mots de vocabulaire très importants pour une bonne compréhension de la gestion des couleurs dans Photoshop. Ce logiciel de retouche d'images est un outil extrêmement puissant pour gérer les couleurs d'une image depuis sa version CS6 donc depuis plus de dix ans. Dans sa version actuelle, la vingtième, les moteurs de conversions - CMM - ont encore été améliorés. Les outils mis à la disposition du photographe pour une excellente gestion des couleurs sont très nombreux et c'est ce que je vais essayer de vous montrer maintenant.

 

 

Quel profil écran utilise Photoshop ? (Conseil à ceux qui utilisent plusieurs écrans)

La première chose à faire est donc de vérifier que Photoshop utilise bien le profil ICC de l'écran sur lequel vous travaillez vos images si vous travaillez avec au moins deux écrans. Comme pour le reste de cette page, cette vérification se fait dans les "Préférences couleurs" de Photoshop. Pour cela rendez-vous dans le menu : "Edition > Couleurs". Voici le menu qui s'affiche :

   
Préférences couleurs de Photoshop : Choix de l'espace de travail
  Pour une gestion des couleurs efficace, il faut absolument passer par le menu des préférences couleurs de Photoshop ! Ici, menu de Photoshop CC 2018.
 

 

Si Photoshop envoie vers la carte graphique les infos RVB de vos photos, elles doivent être converties en de nouvelles valeurs R'V'B' pour tenir compte des défauts de l'écran principal sur lequel vous retouchez vos photos et cela grâce à la lecture du profil ICC de celui-ci... Évidemment, si vous l'avez calibré ! Si ce n'est pas le cas, votre ordinateur utilisera le profil ICC générique de votre écran. Ce n'est pas l'idéal cependant...

Lorsque vous réalisez le calibrage de votre écran, le profil ICC créé va être utilisé par Photoshop pour afficher correctement les couleurs de vos images en tenant compte des défauts de celui-ci. En effet, vous souhaitez travailler telle ou telle couleur (donc L*a*b*) et Photoshop doit savoir quelle correction il doit apporter aux valeurs RVB qu'il lit et qu'il doit envoyer à la carte graphique pour que cette couleur soit bien affichée en tenant compte des défauts de votre écran (principal). Tout cela se fait à la volée sans autre intervention de votre part. Nous allons donc tout de suite vérifier que Photoshop utilise bien ce profil ICC, celui que nous venons de créer. 

   
 
 

Trois remarques importantes !


N°1
 - Il n'existe pas de menu spécifique pour faire cette vérification. Nous allons donc utiliser le menu de l'espace couleur RVB de Photoshop même si cela peut prêter à confusion et est contre-intuitif.

N°2 - Deuxièmement, cette vérification est utile uniquement pour ceux qui travaillent sur deux écrans, à partir d'un portable par exemple (Calibrer un ordinateur portable ). En effet, les ordinateurs portables ne savent pas, la plupart du temps, gérer deux profils ICC en même temps donc soit votre écran de portable affichera correctement les couleurs et l'autre (secondaire) sera dans les choux car votre ordinateur lui attribuera automatiquement le même profil ICC. Forcément, cela va nettement moins bien fonctionner !

N°3 - Cela sous-entend qu'il faut absolument choisir quel écran sera l'écran principal sur lequel vous allez retoucher vos images car il ne faudra pas, alors, déplacer la fenêtre principale de Photoshop sur vos écrans secondaires !

 
     
 

 

1) - Puisque, comme nous venons de le voir, il n'existe pas de menu dédié pour vérifier le profil moniteur, il faut pour cela, "curieusement", vous rendre dans le menu "Espaces de travail > RVB" de la fenêtre "Menu > Edition > Couleurs" (figure ci-dessous).

   
Choix de l'espace couleurs de travail dans Photoshop
   
 

2) - Ensuite déroulez ce menu "RVB" vers le haut - même si cela ne paraît pas "logique" - jusqu'à la ligne "RVB Moniteur". Elle se trouve juste au-dessus du groupe "Adobe RGB 98 / Apple RGB / etc.

   
  Vérification de RVB moniteur dans Photoshop
   
 

À côté de cette ligne "RVB moniteur - ..."  doit se trouver le dernier profil de l'écran que vous avez réalisé. Si vous n'avez pas calibré votre écran, ce sera celui que vous avez imposé à votre système d'exploitation et au pire celui qu'il vous impose donc le profil générique de votre écran. Si c'est bien le cas, cela veut dire que Photoshop utilise bien, à la volée, votre profil ICC écran pour afficher correctement les "bonnes" couleurs sur votre écran.

3) - ATTENTION ! IL NE FAUT PAS CLIQUER SUR CE PROFIL CAR, ALORS, PHOTOSHOP UTILISERAIT CE PROFIL COMME ESPACE COULEUR RVB PAR DEFAUT - Voici pourquoi il n'est pas très logique ni pratique d'utiliser ce menu pour faire cette vérification -, même si, comme nous allons le voir plus bas, cela ne sera pas si grave que cela mais ce n'est pas ce que l'on cherche à faire ici. Donc IL NE FAUT CLIQUER SUR RIEN DU TOUT ICI OU ALORS SUR UN DES ESPACES RVB EN DESSOUS COMME PAR EXEMPLE LE sRVB. Tout cela est détaillé ci-dessous.

 


Les espaces de travail (RVB, CMJN, etc.)

FONDAMENTAL ! Mais qu'est-ce qu'un espace de travail ? Par définition c'est celui de l'image qui sort de notre boîtier, de notre smartphone s'il s'agit d'une image JPG ou de celui que nous aurons choisi si nous travaillons en format RAW. Mais alors pourquoi Adobe a crée la notion d'espace de travail dans Photoshop ? Et bien c'est en voulant répondre à cette question que l'on s’aperçoit qu'il s'agit en fait d'une bien mauvaise traduction en français... au minimum ! Donc voici mon hypothèse à propos de cette "mauvaise" traduction : s'il avait fallu nommer avec rigueur cet espace de travail alors la traduction aurait été, j'en conviens un peu longue puisque égale à peu près à cela :

Espace de travail = "Espace couleur attribué automatiquement à une image par Photoshop SI ET SEULEMENT SI l'image ne possède pas de profil ICC intégré au moment de son ouverture ET SI la gestion des couleurs de Photoshop n'est pas totalement activée". Cela fait beaucoup de si et c'est un peu long donc cela est devenu "Espace de travail", ce qui, cependant, peut à mon avis prêter à confusion.

Donc quand vos images possèdent un profil ICC (ou plus exactement un espace couleur) alors l'espace de travail de Photoshop N'A STRICTEMENT AUCUNE IMPORTANCE. C'EST L'ESPACE COULEUR DE VOTRE IMAGE QUI IMPORTE. Ainsi, si vous développez un fichier RAW en ProPhoto par exemple et que votre espace de travail est le sRVB, vous allez travailler votre photo en... ProPhoto. Et oui ! 

Mais alors pourquoi Photoshop veut absolument attribuer un espace couleur à une image qui n'en a pas ? Parce que sans espace couleur, Photoshop ne sait pas à quelle couleur L*a*b* les valeurs RVB de son fichier font référence. C'est la clef de voûte de la gestion des couleurs que nous avons étudié sur mes pages consacrées aux bases de la couleur. Donc Photoshop va "forcer" l'attribution d'un espace couleur même si celui-ci n'est pas le bon. Et c'est pour cela qu'il choisi le fameux sRVB par défaut car comme c'est le plus courant les probabilités que cela tombera juste sont plus élevées.

Quand vos images possèdent déjà un espace couleur alors l'espace couleur de travail de Photoshop ne sert strictement à rien !!!

Petit aparté historique - Pour comprendre pourquoi il en est ainsi, il faut remonter dans le temps - trente ans en arrière - quand Photoshop 1.0 est sorti car à cette époque les APN n’existaient pas et les fichiers que les retoucheurs retouchaient provenaient de scans... qui ne peuvent attribuer un profil ICC à leurs fichiers par définition. L'espace couleurs de Photoshop avait intérêt à être celui du scanner pour gagner en productivité

Il ne faut donc pas confondre l'espace couleurs de vos images et l'espace de travail de Photoshop. J'explique dans ce qui va suivre comment, alors, choisir son espace de travail...

1 - Choisir l'espace de travail RVB de Photoshop

Nous venons de voir dans le paragraphe précédent que le terme "Espace de travail" était mal venu aujourd'hui dans l'immense majorité des cas en revanche nous avons tout de même intérêt à bien le choisir pour fluidifier notre flux de travail. Voici mes conseils...

 
Choix de l'espace cde travail RVB dans Photoshop
   
  Pour vous aider à le choisir malgré tout, j'ai imaginé ce cas de figure : la gestion des couleurs est activée dans mon Photoshop et je cherche à ouvrir une image que j'ai téléchargée sur Internet, donc comme souvent, sans profil ICC. Le fameux menu "Profil manquant" s'ouvre et me demande quel Profil ICC je souhaite attribuer à cette image de provenance inconnue afin qu'elle s'affiche , "coûte que coûte", même si son affichage n'est pas correct. Afin de gagner du temps, je choisis comme tout le temps dans ces cas là l'espace couleurs sRVB, très fréquent sur Internet. Et bien pour gagner encore plus de temps, j'ai choisi sRVB comme espace de travail et je peux donc sélectionner "Profil de l’espace de travail" car je n'ai pas de menu à dérouler pour aller chercher l'espace sRVB. Fainéant que je suis ! J'explique tout cela en détail sur une page dédiée à l'espace de travail RVB de Photoshop et de nos images. 
   
 
 

Le fameux sRVB : vraiment trop petit ?!


Espace couleurs sRVB et Adobe RVB 98Espace international, le Standard RVB - sRVB - est le plus petit espace couleur commun "inter-moniteur". Normalement, n'importe quel écran qui sort aujourd'hui d'usine dans le monde est capable d'afficher cet espace colorimétrique. C'est le plus petit dénominateur commun ! C'est pourquoi il règne sur Internet. Les images pour le Web doivent donc être converties en sRVB avant d'être diffusées (notamment à cause des tablettes qui ne gèrent toujours pas les couleurs en 2018). Si vous possédez un appareil photo numérique non professionnel ce sera également le cas par défaut. Avec ces appareils vous aurez d'ailleurs rarement d'autres choix. Je suis sûr qu'au moins 80/90 % des couleurs que nous photographions dans la vie de tous les jours sont contenues dans le sRVB !!! Pour ces photos là, l'Adobe RVB 98 ne sert alors à rien.

 
     
   
 

Dans la deuxième partie de ce dossier - Gérer les couleurs avec Photoshop - j'expliquerai pourquoi cet espace est souvent installé par défaut, à la place de Adobe RVB 1998 et pourquoi il donne l'impression très souvent de mieux fonctionner, paradoxalement

2 - L'espace de travail CMJN 

Comme pour l'espace de travail RVB, il n'a de sens que si vous n'activez pas la gestion des couleurs et si une image CMJN n'a pas de profil. Dans les autres cas, vous le choisirez à l'ouverture de chaque image.
On peut tout de même rajouter que l'espace de travail CMJN concerne lui uniquement les personnes qui impriment sur imprimantes Offset et ne concerne absolument pas les photographes qui impriment avec une imprimante jet d'encre ou qui font tirer leurs photos par les laboratoires extérieurs type Frontier ou Durst Lambda. Les imprimantes jet d'encre fonctionnent avec des encres donc en CMJN mais les fichiers traités doivent être des fichiers RVB que leurs propres moteurs de conversion vont convertir. À moins d'installer un RIP, les imprimantes jet d'encre fonctionnent "comme" un appareil RVB au même titre qu'un scanner à plat ou un appareil photo numérique. 

Mon conseil pour choisir l'espace de travail CMJN - En Europe, je serais tenté d'utiliser l’ECI-RGB V2 mais je ne vois vraiment pas dans quelques circonstances vous vous retrouveriez à ouvrir une photo CMJN sans profil qui devrait donc s'ouvrir dans l'espace de travail de Photoshop...

 

 

Et les autres préférences couleurs...

Après avoir choisi le bon espace de travail, il reste à activer la gestion de la couleur de Photoshop qui est activée en partie seulement par défaut !

3 - Règles de gestion des couleurs

   
Règles de gestion des couleurs dans Photoshop
   
 

Dans tous les cas, pour activer complètement la gestion des couleurs, il faut choisir : "Conserver les profils incorporés" qui est maintenant sélectionné par défaut dans les versions récentes de Photoshop et bien cochez les trois cases en-dessous pour avoir le choix des profils à l'ouverture des fichiers ou à l'enregistrement. C'est la seule façon de savoir où vous en êtes et de pouvoir décider à chaque étape de transformation de l'image quel profil adopter. Nous verrons cela en détail sur la page gérer les couleurs avec Photoshop 

Attention ! En aucun cas il faut cochez "désactiver" car cela désactive la gestion des couleurs dans Photoshop.

4 - Options de conversion ou mode de rendu

   
Choix des options de conversion dans Photoshop
   
 

Comme moteur de conversion, il faut absolument choisir : "Moteur Adobe ACE", largement meilleur que le CMM de Microsoft ICM. Il est basé sur une technologie Heidelberg. C'est ce moteur qui va décider, selon des règles appelées Mode de conversion bien précises - quatre au total mais deux utiles pour le photographe - et en tenant compte des informations contenues dans le profil ICC de l'image source, comment les valeurs RVB d'une image doivent être transformées quand elles passent d'un espace à un autre surtout si l'espace d'arrivée est plus petit que l'espace d'origine. Pour rappel, cela veut dire que l'espace de destination est normalement incapable de reproduire cette couleur mais que le moteur doit s'efforcer de conserver la même couleur L*a*b* - couleur perçue -. Il s'agit d'un travail très délicat si l'on veut conserver un même aspect perceptuel à l'image une fois convertie donc souvent imprimée. Il ne peut être fait que par le meilleur moteur de conversion. Pour finir, noter que ce moteur fait aussi la différence avec les autres logiciels de retouches photo, moins chers ou gratuits.

Le fonctionnent de la conversion et les différences entre les modes de rendu colorimétrique ont été étudiés sur une page dédiée. Sur cette page, je vais juste expliquer pourquoi je choisis par défaut "Relatif". D'après mon expérience, c'est en effet celui que j'utilise le plus souvent par défaut même si le mode de rendu "Perceptif", dit photographique, serait plus "logique". Logique que je conteste personnellement d'ailleurs car il n'est pas plus logique que le relatif. Lorsque vous travaillez avec des photos normalement saturées - donc le plus souvent ! -, le fichier original contient rarement en tous cas pas tout le temps des couleurs hors gamut d'impression, même en sRVB. Le mode de rendu relatif, je le répète, a pour avantage de conserver sans transformation toutes les couleurs du fichier source puisqu'elles sont contenues dans le gamut de destination, après conversion. Comme on peut de toutes façons faire le choix du mode de rendu perceptif quand on réalise une conversion, cela n'a finalement pas beaucoup d'importance !

Mon conseil ! Après avoir longtemps choisi Perceptif, presque pour "faire bien", j'en suis revenu et je choisis par défaut Relatif car il me convient la plupart du temps quand je veux travailler vite mais bien.
Mais entendons nous bien, quand j'imprime, je vérifie tout le temps AVANT d'imprimer grâce au soft profing de Photoshop détaillé sur la page Imprimer avec Photoshop quel rendu est le mieux adapté au cas par cas.
Mais comme je travaille le plus souvent des couleurs pas spécialement saturées, le Relatif convient mieux le plus souvent.

Enfin, il faut laisser cochées les deux dernières cases : compensation du point noir et simulation.

 

Dans la deuxième partie de ce dossier sur Photoshop et la gestion des couleurs, je vais essayer de désacraliser le fameux espace de travail de Photoshop et vous expliquer comment le choisir - Quel espace couleurs de travail choisir dans Photoshop ?

   
 
 

À retenir !


Le paramétrage des préférences couleurs de Photoshop est important si vous voulez gérer correctement les couleurs. 

 Premièrement, vérifiez que Photoshop utilise bien votre profil d'écran pour l'affichage correct des couleurs dans ce logiciel, notamment si vous travaillez sur un écran secondaire à partir de votre portable. Cela ne sera pour autant votre espace de travail ! 

 Que vous activiez ou pas la gestion des couleurs de Photoshop, choisissez sRVB comme espace de travail (sauf exceptions expliquées sur la page dédiée). Il ne sert que pour les photos qui s'ouvrent sans profil ICC or elles viennent souvent d'Internet donc sont souvent en sRVB ET si vous n'avez pas activé la gestion des couleurs dans Photoshop. Dans tous les autres cas, l'espace de travail de Photoshop devient en fait celui de votre image ! Le bon choix de l'espace de travail de l'image est étudié dans la partie "Gérer les couleurs avec Photoshop" et "Choisir l'espace de travail de Photoshop".

 Activez la gestion des couleurs de Photoshop : choisissez les réglages de gestion des couleurs :"Conserver les profils incorporés" et... 

 Cochez les 3 boutons : "Choix à l'ouverture", "choix au collage" ou encore à "choix à l'ouverture".

 Choisissez le moteur de conversion ACE. il s'agit du moteur de conversion des couleurs Adobe, le plus performant.

 Choisissez par défaut le mode de conversion RELATIF. Vous aurez ensuite la possibilité de vérifier au cas par cas si c'est le plus approprié mais par défaut c'est souvent le plus pratique et le mieux adapté selon moi. 

 Puis laissez cochées les trois autres cases en dessous.

 
     
 
 
À travers ces 5 pages je vais partager avec vous tous mes conseils pour bien gérer les couleurs de vos photos dans Photoshop...  
 
- Les préférences couleurs de Photoshop
  - Quel profil écran utilise Photoshop ?
- Les espaces couleurs RVB et CMJN
- Autres préférences couleurs
- À retenir...

- Choisir son espace de travail dans Photoshop
- Les informations couleurs de Photoshop
- Gérer les couleurs dans Photoshop
- Imprimer avec Photoshop

 

- Les bases de la couleur
- Mes vidéos gratuites sur ma chaîne Youtube


 

"Comprendre et bien utiliser les DPI"
Livre numérique - pdf 116 pages

En savoir plus...

12,90 €

"Comprendre tout le vocabulaire de la couleur" Livre numérique - pdf 160 pages

En savoir plus...

Prochainement !

   
 

 

     

 

 

 

     
 

 

       

Depuis avril 2002 ce site vous propose...
 

Ce site dédié à la gestion des couleurs pour les photographes et les vidéastes, débutants ou professionnels, visité par plus de 420 000 personnes depuis un an, propose d'une part de vous aider à comprendre et mettre en pratique facilement la gestion des couleurs de vos photos et d'autre part vous aide à faire les meilleurs investissements grâce à plus de 100 tests matériels ou logiciels et ce, depuis avril 2002 ! Il est le fruit d'un patient travail et d'une longue expérience partagés par un photographe professionnel mais surtout passionné !

 

D'où proviennent les produits testés ? Mes tests sont-ils sans complaisance ?

Tous les produits dont je parle sur ce site ont été testés par mes soins soit à la suite d'un achat personnel, d'un prêt amical, pendant une formation chez un client ou bien encore suite à un prêt constructeur.
Dans tous les cas je choisis les matériels que je veux tester et même si certaines marques sont parfois "déçues" par mes conclusions, elles me remercient pour la précision de mes remarques qui feront avancer leurs futurs produits. Donc les choses bougent et mon avis impartial est de plus en plus apprécié... Si j'en crois vos mails, vos marques de confiance et même certaines marques.

 

Vous me demandez souvent comment ce site est financé puisque son contenu est gratuit...

Voici comment je fais, historiquement depuis 2002, pour vous permettre d'y contribuer en toute simplicité : l'affiliation et la vente de mes PDF.

Voici comment fonctionne l'affiliation. À chaque fois que vous cliquez sur les liens de ce site vers mes boutiques partenaires, par exemple depuis mes pages de tests ou bien sur les vignettes ci-contre, ils savent que vous venez de ma part (grâce à un bout de code dans le lien) et me reversent un petit pourcentage sur l'ensemble de votre panier (mon conseil d'achat ainsi que toutes vos emplettes dans cette boutique).

 

ien ne vous empêche donc de penser à mon site lors de vos achats vers ces magasins en ligne même si vous ne souhaitez pas acheter un écran ou une sonde !

 

... Et comment participer !

Voici ma proposition : quand vous ne savez pas comment me remercier pour la gratuité de son contenu, pensez à passer par mes liens pour acheter dans ces différentes boutiques partenaires car elles jouent le jeu !

 

   
 
       

 

Enfin, j'essaie de travailler le plus possible avec des sites mettant en avant une éthique sociale dans leur entreprise (J'ai bien dis j'essaie!). Dans tous les cas, je m'efforce de vous offrir un choix varié de possibilités pour participer à cette aventure qui a commencé en avril 2002 !

 

Informations légales

Les informations légales sont accessibles sur ma page Mentions légales - Me contacter...

 
 

 

     

 

 

Retour en haut



 

Plan du Site  |   À propos  |   Mentions légales