Sommaire > Dossier affichage 12 / 15
 

Quelle carte graphique choisir pour la retouche photo et le montage vidéo ?

 

Comment bien choisir son écran photo ou vidéo ? - 12/15 :
quelle carte graphique faut-il choisir en photo et en vidéo ?

Publié le 16 avril 2016   |   Mis à jour le 27 avril 2022

 

Quelle carte graphique faut-il acheter pour afficher correctement les couleurs ? Quelle carte graphique faut-il acheter pour afficher la 4K/UHD... en photo et qu'en est-il en vidéo ? Et quid de l'accélération matérielle ? Voyons cela ensemble...


La première chose que l'on demande à une carte graphique en photo est d'afficher correctement nos belles couleurs. En vidéo, c'est plus complexe car elle doit être capable d'afficher nos belles couleurs mais au moins 60 fois par seconde et parfois en UHD ! Ainsi, si en photo une carte graphique "peu puissante" pourrait suffire - même pour de la 4K sur un seul écran - il en sera différemment en vidéo. Mais la deuxième chose que l'on peut demander à une carte graphique est de suppléer le CPU et d'apporter sa puissante de calcul à certaines tâches : c'est l'accélération matérielle.

   
 
 

     
 


 


La carte graphique et la qualité d'affichage des couleurs ? 

Carte graphique NVidia QuadroCommençons par le plus important ! Vous êtes nombreux à me demander des conseils à propos de votre future carte graphique et à me demander si la carte graphique a une influence sur la qualité d'affichage des photos, des couleurs ? Et bien commençons par tordre le cou à un fantasme : 

Essentiel ! Non, la qualité d'affichage des couleurs - leur précision - ne dépend pas de la qualité de la carte graphique mais seulement de la qualité de l'écran et du profil ICC que vous avez réalisé.

La qualité d'affichage des couleurs - leur précision - ne dépend pas de la qualité de la carte graphique

Un signal RVB a toujours les mêmes valeurs quelque soit la qualité de la carte graphique. 

Ce point étant levé, sur quels critères choisir sa carte graphique ? Voyons-les maintenant ensemble car ils sont tout de même non négligeables et plus nombreux que l'on pourrait le croire...

 


La puissante des cartes graphiques

Une carte graphique c'est une puissante de calcul mais aussi une certaine quantité de RAM. À quoi ça sert et pour qui ?

1 - La puissance de la carte graphique et sa quantité de RAM

a) Pour les photographes - Pour afficher une photo sur un écran basique en 2022 donc affichant la Full HD (1920 x 1200 pixels) ou la QHD (2560 x 1440 pixels) il n'est pas nécessaire d'avoir une carte graphique puissante (j'entends dernier cri car toutes les cartes de 2022 sont puissantes). Une carte graphique avec 1 Go de RAM à moins de 50 € suffit largement. Je possède trois écrans affichant chacun 1920 x 1200 pixels et la "vieille" carte graphique ATI Radeon 5770 de 1 Go de RAM de mon ancien Mac Pro de 2010 suffisait. 
Avec la 4K ou l'UHD c'est un peu différent car la définition est supérieure mais deux écrans Full HD ont autant de pixels à afficher en largeur qu'un écran UHD !

Photo ou vidéo - Je précise ici que ces conseils s'adressent à un retoucheur photo et non à un monteur vidéo dont les besoins en affichage sont autrement plus grands.

Cela dit, quand je travaille sur des images astronomiques multicalques, j'en voyais les limites alors qu'avec une carte avec 4 Go de RAM plus récente tout rentre dans l'ordre et alors disparaissent lenteurs de chargements progressifs que l'on connaissait dans les années 2000... 
Avec les écrans 6K et bientôt 8K, là, la donne va changer car un Mac Pro Apple de 2019 pourtant parfaitement ventilé fait vraiment beaucoup de bruit si vous lui branchez l'écran Apple XDR Display Pro avec la carte graphique basique Radeon Pro 580. La puissance "suffit" à afficher les images sur un écran 6K mais au détriment du confort et sûrement de la durée de vie de la carte graphique !

Mon conseil pour les photographes ! Surtout si vous optez pour un ou plusieurs écrans haute définition (au moins UHD), prévoyez une carte graphique suffisamment puissante et bien ventilée avec beaucoup de RAM afin qu'elle ne chauffe pas trop et devienne bruyante. Idem si vous avez l'habitude de travailler avec de nombreux calques dans Photoshop.

   
   
 

Pour résumer : Pour simplement afficher nos photos dans Photoshop, zoomer dedans, les tourner, même en gigapixels, il n'est pas nécessaire d'avoir une carte graphique dernier cri et ultra-puissante... sur un écran Full HD ou QHD. Une carte avec 1 ou mieux 2 Go de RAM suffit largement en 2022. Pire, si l'on s'en tient uniquement à une fonction d'affichage dans Photoshop et pour un usage courant de votre ordinateur, une carte puissante fera exactement le même boulot qu'une carte premier prix ou même celle incorporée sur votre processeur et vous ne sentirez absolument pas la différence dans la fluidité des mouvements ou des zooms. Mais et il y a un mais, les logiciels eux sont de plus en plus gourmands en ressources matérielles et il faut alors tout de même se tourner vers des cartes graphiques récentes et donc puissantes.

a) Pour les monteurs vidéo - Afficher une vidéo tournée à 60 images par seconde en UHD est une toute autre histoire. Là, il n'y a pas d'économies à faire : il faut une carte graphique puissante.

Dernière remarque : Afficher une photo ne demande pas beaucoup de ressources donc on aurait pu se contenter de cartes graphiques pas trop puissantes mais la donne change car même Photoshop ou Lightroom demande de plus en plus de ressources matérielles. Nous en reparlerons plus bas avec l'accélération matérielle...

2 - Taux de rafraîchissement des écrans : 30, 60 Hz ou plus ?

Ces dernières années plus personne n'y faisait attention ! Mais faire attention à quoi ? Et bien justement à ce taux de rafraîchissement des images. Pour qu'une photo donc une image statique soit affichée correctement sur un écran, elle n'a pas besoin d'être rafraîchie. En revanche et l'on y fait plus du tout attention mais pour que le mouvement de notre souris, le déplacement d'une photo agrandie dans Photoshop et évidemment pour qu'une vidéo ne soient pas saccadés, il est alors impératif que l'image soit renouvelée - soit rafraîchie - à une certaine fréquence. Et bien ce confort est obtenu uniquement à partir de 60 Hz :

 

Taux de rafraîchissement à 60 Hz des écrans

 

Ce taux est tellement devenu la norme que le matériel de 2022 - ET UNIQUEMENT à l'exception de la 4K - est conçu et fabriqué pour rafraîchir n'importe quel écran d'ordinateur non 4K à cette fréquence "critique". Toujours sur mon ancienne et "vieille" carte ATI Radeon de 2010, une 5770 de 1 Go de RAM, je pouvais brancher trois écrans Full HD en conservant un taux de rafraîchissement de 60 Hz.

En fait, la gourmandise en bande passante de l'UHD ou la 4K nous fait revenir en des temps que l'on croyait révolus (début des années 2000) où effectivement, seules les cartes les plus récentes et puissantes de l'époque permettaient d'atteindre ce taux de rafraîchissement sur un ou plusieurs écrans - tenez-vous bien ! - simultanément !!!

Nous voilà devant un progrès - avènement de la haute définition et sa magnifique qualité d'affichage - qui peut nous ramener à l'âge de pierre - j'exagère ! - de l'affichage fluide des mouvements de souris, tout bêtement ! Je ne vous dis pas la surprise si l'on n'est pas prévenu... 
La puissance seule d'une carte graphique n'est donc pas le seul point important pour afficher nos photos. Le taux de rafraîchissement est tout aussi important si l'on veut conserver un affichage confortable avec des images en mouvement, ne serait-ce que les mouvements de notre souris.

   
Cartes graphiques NVidia RTX
   
 

Mon conseil : Si vous souhaitez tout simplement acheter un écran UHD/4K sans changer de carte graphique - ou bien tout simplement parce que vous n'y avez pas pensé - il est probable que si elle n'est pas trop vieille elle sera capable d'afficher l'UHD. Ce posera tout de même la question du rafraîchissement à 60 Hz qui sera peut-être bloqué à 30 Hz. Si vous possédez plusieurs écrans dont votre nouveau UHD, là il faudra sûrement envisager une nouvelle carte graphique.


 

À lire  ! Tout aussi important que la carte graphique : la connectique et les câbles !


 


L'accélération matérielle et les technologies de calculs spécifiques : CUDA, OPEN CL, OPEN GL, METAL.

Commençons par le plus important ! Vous êtes nombreux à me demander des conseils à propos de votre future carte graphique et à me demander si la carte graphique a une influence sur la qualité d'affichage des photos, des couleurs ? Et bien comme je l'ai dit page précédente : pour calculer et donc afficher nos images ou nos vidéos avec fluidité, les deux fabricants de cartes graphiques que sont NVidia et ATI n'utilisent pas les mêmes moteurs de calculs. Ils possèdent chacun leur propre savoir-faire et leur propres optimisations. Or ces optimisations et singularités ne seront pas visibles pendant l'affichage simple des images dans Photoshop car il s'agît de quelques choses d'assez "simple" à faire et surtout d'universel. Toutes les cartes graphiques du marché savent le faire sans que l'on se pose de question. Donc à quel moment le choix d'une carte graphique devient plus "stratégique" ?

Le choix d'une marque de cartes graphiques n'aura aucune incidence sur la qualité l'affichage des couleurs de nos photos dans Photoshop
 

Depuis quelques années - depuis qu'INTEL et AMD, fabricants de processeurs, ont plus de mal à doubler leurs puissances de calculs bruts tout les 18 mois donc selon la fameuse loi de Moore -, les fabricants de processeurs ont eu l'idée non plus de chercher à augmenter uniquement leur puissance mais de multiplier le nombre d'unités de calculs à l'intérieur d'un même CPU : on appelle cela les cœurs (ou Cores).


 

À lire  ! - l'affichage 10 bits   et les normes HDR en vidéo  

 


   
Intel Core i9
  Ce processeur Intel Core i9 possède de 4 à 28 cores (cœurs) de calculs.
 

Dans le cas le plus simple, cela permet de dédier un processeur par application sans qu'il soit nécessaire, ainsi, de partager celle-ci. L'ordinateur, même si plusieurs applications fonctionnent ensemble, donne le sentiment "d'en avoir sous le pied" ! Or il semble tentant et logique que nos logiciels puissent utiliser - simultanément - cette puissance de calcul "différente" or il faut alors qu'ils soient réécrits afin d'en profiter. Ce procédé de calcul de n'importe quel traitement à partir non plus d'un processeur mais de multiples cœurs s'appelle la parallélisation. Plusieurs calculs sont faits par les différents cœurs en même temps. Exemple imagé : imaginons que vous ayez besoin de faire 10 calculs différents. "Avant", il fallait que le CPU fasse les 10 opérations à la queue leu-leu ! Aujourd'hui, si vous avez dix cœurs dans votre CPU, chacun fera un seul calcul et le résultat final sera rendu 10 fois plus vite (Pour faire court car dans la vraie vie cela va tout de même un poil moins vite !).

Essentiel !  La parallélisation des calculs ne peut se faire que si vous avez un processeur à multiples cœurs ET un logiciel réécrit pour tenir compte de cette force de calculs démultipliées.  Même en 2022, il reste du boulot !

Dans la même logique, les concepteurs de logiciels se sont dit qu'ils pourraient davantage utiliser la puissance des très nombreux cœurs des cartes graphiques car, surtout en retouche Photoshop, elles n'ont pas grand chose à faire - la vie d'une carte graphique qui affiche uniquement des images dans Photoshop est plutôt pépère ! - Et bien curieusement, plutôt que de réécrire les logiciels une fois pour toute, il a fallu encore réécrire les logiciels pour tenir compte de cette autre source de puissance de nos machines ! Quelle perte de temps ! 

Note de vocabulaire !  Pour parler de parallélisation, on parle aujourd'hui davantage d'accélération matérielle. On utilise mieux la puissance matérielle d'une machine pour seconder le CPU et réduire les temps de traitements grâce au GPU.

   
Activer l'accélération matérielle dans Photoshop graçe à la carte graphique
  Activation de l'accélération matérielle dans Photoshop CC. Elle n'accélère que quelques outils ou filtres (donc vous pourriez ne pas le sentir) mais c'est alors assez spectaculaire. Comme cela fonctionne avec presque toutes les cartes graphiques autant la cocher !
 

Dans le meilleur des mondes dans lequel nous vivons, on se dit que tous les fabricants de matériels et logiciels se sont mis définitivement autour d'une table afin de nous pondre une façon de faire universelle une bonne fois pour toute. Et bien asseyez-vous bien ! NON ! Ne dites pas que je ne vous avais pas prévenu. Chacun a pondu SA solution avec, il va s'en dire, des tonnes de bonnes raisons. C'est pour notre bien ne l'oublions jamais ! Cela dit je suis ironique mais je peux parfaitement comprendre certains arguments tout à fait logiques. Cela dit également, cela n'arrange pas nos affaires !

Plusieurs accélérations matérielles... pour différents logiciels et différentes systèmes d'exploitation !

Ces moteurs de calculs d'accélérations matérielles s'appellent donc soit CUDA chez NVidia, OPEN CL chez ATI et NVidia, Open GL ou maintenant METAL chez Apple qui veut en finir avec l'OpenCL et l'OpenGL justement !!! Toutes les cartes NVidia gèrent le CUDA (certaines cartes NVidia Quadro s'en font même une spécialité) ET l'OpenCL mais les cartes ATI ne gèrent que l'OpenCL. Donc lorsque vous aurez une conjonction favorable des astres - Euh non ! - entre votre logiciel, votre système d'exploitation ET le type d'accélération matérielle de votre carte graphique, vous gagnerez réellement en temps de calcul. Mais à cause de ces différentes configurations, vous pouvez très bien vous retrouver avec une super carte graphique ultra-puissante mais pas le bon logiciel (ou le système d'exploitation si vous êtes sous MacOS) optimisé pour elle... ou l'inverse !

Essentiel !  L'accélération matérielle n'est possible que si vous utilisez la "bonne" carte graphique avec le "bon" logiciel sous le "bon" système d'exploitation (cela ne concerne que MacOS). En dehors de cette combinaison, vous n'aurez que peu gain de temps de calcul malgré la débauche de puissance potentielle. L'accélération matérielle a donc presque un côté ON/OFF. 

Les concepteurs de logiciels d'assemblage panoramiques comme PTGui ou feu Autopano mais encore plus ceux des logiciels de modélisation 3D, des logiciels de retouches d'images que sont DXO, Adobe Photoshop ou Lightroom et Capture One, de traitement vidéo comme Adobe Première ou FinalCut Pro d'Apple, se sont donc mis au travail et ont réécrits leur logiciel (ou une partie) afin qu'ils utilisent toutes les ressources de calculs de nos ordinateurs et sachent répartir les calculs entre tous ces périphériques (CPU et GPU). Quand l'optimisation est bien écrite, le résultat est alors spectaculaire ! 

Pour faire le point !  Aujourd'hui, l'accélération matérielle est présente partout - entendez chez monsieur et madame tout le monde - et de plus en plus de logiciels l'utilisent en partie donc pour un gain disons plutôt faible. C'est toujours cela de pris cependant ! Elle apporte donc sur presque toutes les machines un petit plus le plus souvent car rares sont les cas d'optimisations optimales et spectaculaires. Ces cas se rencontrent davantage avec les logiciels professionnels très gourmands comme dans le monde de la 3D, de la vidéo, le monde médical, de la physique et en partie dans le monde de la retouche photo mais paradoxalement, Photoshop est celui qui l'utilise le moins. Lightroom, lui, en fait davantage l'usage.

   
 
 

À lire ! À ce titre les essais de Christophe Métairie sont extrêmement intéressants et instructifs (même s'ils commencent à dater). Une carte NVidia Quadro de base - dont je reparle ci-dessous - fait bien mieux sous Capture One qu'une grosse carte de jeu : les temps de calculs sont divisés par deux ! En revanche sous Camera Raw ou Lightroom, le gain est minime malheureusement... - Accélération matérielle et carte graphique - cmp-color


Test d'accélération matérielle avec la carte graphique réalisé par cmp-color.fr

 
     
   
 

 

Premier conseil !  Si vous utilisez un de ces logiciels gourmands en ressources mais dont vous savez qu'il a été optimisé pour un type de cartes graphiques, vous vous mettrez sûrement en quête de ce Graal mais il faudra alors peut-être faire un choix cornélien. Le plus avec un logiciel peut être le moins avec un autre (les jeux par exemple).

Deuxième conseil !  Attention si vous passez à MacOS Catalina et suivants car Apple annonce clairement vouloir arrêter l'OpenCL et l'OpenGL au profit de son accélération matérielle : METAL. Évidemment, tous vos logiciels continueront à fonctionner mais sans bénéficier de toute l'accélération matérielle potentielle de votre ordinateur car il utilisera alors des vieilles librairies OpenCL non mises à jour. Mince alors !

Exemples d'optimisation matérielles :

 Capture One ou DXO OpticsPro - Ces logiciels de retouches d'images très appréciés de leurs utilisateurs adorent les cartes à technologie CUDA comme sur les cartes NVidia Quadro. Avec ces cartes graphiques, ils sont capables de diviser les temps de traitements jusqu'à X3... et au passage donnent accès à l'affichage 10 bits (dont je reparle sur la  page suivante). En revanche, ces cartes très spécialisées ne vous seront d'aucune utilité avec vos jeux préférés si vous êtes un adepte des FPS de temps en temps car ils n'utilisent pas les mêmes ressources ! 

  FinalCut Pro X - Les monteurs vidéos qui travaillent sous FinalCut Pro X (logiciel Apple uniquement) utilisent souvent un Mac Pro où Studio. L'ensemble a été parfaitement optimisé par Apple et les résultats sont là. Il est ainsi parfaitement aisé de travailler plusieurs flux 4K en temps réel. En revanche n'attendez pas des cartes ATI FirePro de vous aider à réduire les temps de calculs dans Capture One, DXO ou Camera Raw et Lightroom. Tout juste quelques accélérations d'affichage sous certains outils... comme avec des cartes moins puissantes ou moins spécifiques.

  Adobe Première est optimisé pour l'accélération matérielle CUDA ou OpenCL sur PC mais les nouvelles versions sont également compatibles et optimisées pour les Mac à puces M1. C'est alors assez spectaculaires sans atteindre les performances de FinalCut sur puces M1.

 Curieusement, Photoshop CC, même dans sa dernière version 2022, n'est pas tellement optimisé pour l'accélération matérielle. Seuls quelques filtres en profitent comme la netteté optimisée ou la fonction de sur échantillonnage. Le gain est alors très sensible. Cela permet également d'accélérer un peu certains rafraîchissements d'images pendant un zoom ou une rotation. On aimerait tellement que davantage de fonctions ou filtres en profitent... Les cartes NVidia Quadro et Photoshop CC  

 PTGui - Ce logiciel d'assemblage panoramique gère parfaitement l'OpenCL de mon PC 2022 et c'est alors très spectaculaire par rapport au logiciel Autopano Giga son feu concurrent : X10 au minimum. L'assemblage final se fait grâce au GPU donc n'hésitez pas à acheter une carte avec de nombreux processeurs de flux comme on dit pour les cartes graphiques.

 


Les questions à se poser avant d'acheter un écran photo et/ou vidéo - Pages suivantes :

13 / 15 - Les accessoires écran indispensables

14 / 15 - Comment bien installer son écran ? - Bientôt

15 / 15 - Comment nettoyer son écran ? - Bientôt

Dossier HDR : tout savoir sur le HDR en photo et en vidéo

 

 
 

 
     
 
 
À travers ces 15 pages de conseils et un dossier de 5 pages consacré au HDR en photo et vidéo je vais vous aider à bien choisir votre écran de retouche photo ou de montage vidéo en 2022.

Sommaire Dossier 1 : comment choisir son écran photo ?

1 - Remarques générales
2 - Quelle taille d'écran choisir ?
3 - Passer à l'UHD... ou pas encore ?
4 - Technologie de dalle : IPS, TN, VA, OLED... ?
5 - Delta e et qualité d'affichages des couleurs
6 - Luminosité, contraste, HDR ou pas ?
7 - Quel gamut photo et vidéo ?
8 - Câble et connectique : que choisir ?
9 - Table LUT : 8, 10 ou 16 bits ?
10 - À quoi sert l'affichage 10 bits ?
11 - Calibrage "classique" ou hardware ?
12 - Quelle carte graphique choisir ?

  1 - Carte graphique et qualité d'affichage ?
2 - Carte graphique photo, carte graphique vidéo ?

13 - Les accessoires écran indispensables
14 - Comment installer son écran ? - Bientôt
15 - Comment nettoyer son écran ? - Bientôt


Retour au dossier affichage

 

- Conseils & aide au calibrage : par visioconférence, téléphone ou sur site
- Comment calibrer son écran ? Dossier 5 pages + 8 annexes

- Lire les 97 tests d'écrans, moniteurs, dalles de portables et vidéoprojecteurs de ce site ! MàJ 24 mai 2022
-
Guides d'achat 2022 : 6 guides d'achat !
- Dossier HDR : en photo et vidéo - 5 pages
- Vidéo :
Comment choisir son écran ? (Vidéo Youtube avec Olivier Schmitt)
- L'actualité de la couleur et d'autres articles sur le blog...
 

 

Calibrez votre écran avec ma sonde préférée :

La ColorChecker Display PRO ! Il s'agit de la remplaçante de la célèbre i1 Display Pro de X-Rite dont elle reprend la sonde de calibration.

Lire le test complet...

 
Promo + carte SD 64 Go offerte 229,00 € *
 * 2% de remise avec mon code : AF21-CAL22
Guide des DPI - 127 pages - par Arnaud Frich
 

"Comprendre et bien utiliser les DPI"

127 pages pour combattre les a priori ! Qu'est-ce que les DPI ? Une image à 72 dpi est-elle réellement plus légère qu'à 300 dpi ? Peut-on protéger nos images sur internet ?

En savoir plus - v2.0...

 
14,90 €
   
 

 

     

 


 

      Guide des DPI - PDF 127 pages pour comprendre et bien utiliser les DPI
 

 

       

Depuis avril 2002 ce site vous propose...
 

Ce site dédié à la gestion des couleurs pour les photographes, graphistes, illustrateurs ou encore vidéastes, débutants ou professionnels, visité par plus de 400 000 visiteurs / an, propose d'une part de vous aider à comprendre et mettre en pratique facilement la gestion des couleurs de vos photos, illustrations ou vidéos au quotidien et d'autre part vous aide à faire les meilleurs achats grâce à plus de 130 tests matériels ou logiciels.

Il est le fruit d'un patient travail commencé en février 2002 et d'une longue expérience partagés par un photographe professionnel et toujours passionné !

 

D'où proviennent les produits testés ? Mes tests sont-ils réalisés en toute indépendance ?

Tous les produits dont je parle sur ce site ont été testés par mes soins, soit à la suite d'un achat personnel, d'un prêt amical, pendant une formation chez un client ou bien encore suite à un prêt constructeur ou magasin. J'utilise toutes les possibilités à ma disposition pour tester notamment les nouveaux appareils.

Dans tous les cas, je choisis les matériels que je veux tester et il n'y aura pas de tests de trottinettes sur ce site ou de placement produits ! Dit autrement, il n'y pas de produits ou tests sponsorisés sur ce site. Évidemment, il arrive parfois que les marques soient déçues par mes conclusions mais elles me remercient également parfois pour la précision de mes remarques qui feront avancer leurs futurs produits. Donc les choses bougent et mon avis, impartial, est de plus en plus apprécié... Si j'en crois vos mails, vos marques de confiance et même certaines marques.

 

Mais alors comment ce site est financé et reste indépendant puisque son contenu est gratuit, sans pub et sans sponsors ?

Pour contribuer à l'indépendance éditoriale de ce site, historiquement gratuit depuis avril 2002 donc depuis vingt ans vous pouvez :

- Soit acheter mon Guide des DPI - 127 pages à 14,90 €

- Soit rejoindre ma toute récente communauté de Tipeurs ! Qui seront les premiers à me soutenir ?! - Rejoindre ma toute nouvelle page Tipeee


 

- Soit suivre les liens d'affiliation de ce site...


   
   
 


Comment fonctionne l'affiliation ?

- Important ! Pour que l'affiliation fonctionne, il n'est pas nécessaire d'acheter le produit testé mais bien d'arriver dans une boutique partenaire où vous voulez acheter quelque chose à partir d'un de mes liens vers celle-ci. La seule chose qui compte c'est qu'elle sache que vous venez de ma part.

- Donc cas le plus simple : vous souhaitez acheter directement le produit testé sur ce site vers une de mes boutiques partenaires - Il suffit de cliquer sur les liens produits de ce site vers celles-ci (en acceptant les cookies !) et elles me reverseront une petite commission sur ce produit MAIS également sur l'ensemble de votre panier (les produits que vous achetez en plus et qui n'ont rien à voir avec le produit testé sont également commissionnés).

- Mais vous souhaitez également juste acheter quelque chose vers une boutique partenaire même si ce n'est pas exactement le produit testé ou directement en lien, alors cela fonctionne également.

Je vous remercie pour votre soutien précieux.

 

Informations légales

Les informations légales sont accessibles sur ma page Mentions légales - Me contacter...

 

Me suivre...

 

 

 
 

 

     

 

 

Retour en haut



 

Plan du Site  |   À propos  |   Mentions légales